C’est fou comme une simple discussion avec des personnes géniales te donne douze idées à la minutes. Une fois n’est pas coutume, c’est en papotant avec Eliness de mon interminable « blogging malaise » que j’ai eu envie :

  • D’essayer de recommencer à publier des billets à thème à un rythme régulier (qu’il s’agisse de crypto-Friday LoveLists, capsules temporelles, ou défi-photo-qui-n’en-est-plus-un) ;
  • de parler davantage de mes découvertes et coups de cœur culturels du moment, car mine de rien c’était quelque chose que j’adorais faire sur feue La Lune Mauve, et que je n’ai jamais réussi à remplacer avec autant de panache sur mon blog, ceci en dépit de mes nombreuses tentatives.

C’est pourquoi je tente un nouveau format, intitulé « T’écoutes quoi en ce moment ? ».

C’est volontairement une question, parce que, outre les albums que je vais partager avec vous, j’ai surtout envie que vous partagiez aussi avec moi les sons qui vous hantent en ce moment, afin que je découvre moi aussi de nouveaux sons ; même si, je vous préviens tout de suite, je ne vais pas me cantonner à la seule musique dans ces billets (La Logique ©).

Quelles que soient les difficultés que j’ai en ce moment à bloguer, je réalise que c’est grâce au partage incessant permis par l’astre pourpre et mon blog que j’ai fait le plus de découvertes culturelles et émotionnelles : si je publie un truc, que ça vous fait découvrir un·e artiste, un disque, un univers, et si en échange vous partager quelque chose qui vous tient à cœur, vous inspirez à votre tour, non seulement moi, mais aussi d’autres lecteurs, qui à leur tour seront peut-être motivés pour sortir de leur zone de confort musicale, et – pourquoi pas ? – en parler à leur tour autour d’eux.

Aussi, sans plus tarder, voici les albums que j’écoute beaucoup beaucoup en ce moment.

Mariner de Cult of Luna

« Mariner » de Cult of Luna

J’ai souvent écouté Cult of Luna, principalement pour essayer de comprendre le véritable culte (hé) qui leur est voué par nombre de mes connaissances. J’aime bien leur musique mais, jusqu’à présent, je n’avais jamais réellement bloqué sur une de leurs galettes comme je bloque sur la dernière, Mariner (qui m’a pourtant demandé plusieurs écoutes avant de me conquérir tout à fait).

Peut-être la présence de la chanteuse Julie Christmas sur l’album apporte-t-elle le petit plus qui me manquait précédemment : l’artiste est une virtuose, capable de passer d’un chant doux et presque enfantin à des growls hyper puissants, soufflant sans cesse le chaud et le froid tout au long du disque.

Toujours est-il que cet album intersidéral offre des panoramas musicaux grandioses, hypnotisants, et attachants, aussi : quelle tristesse lorsqu’il s’arrête !

Une seule solution : le remettre.

Si la genèse de l’album vous intéresse, ne manquez pas cette interview. Avant-goût : Nous considérons Mariner comme un testament de nos valeurs.

Lien Spotify – Lien Deezer

Chants celtiques de Gweltaz

La belle pochette de Gweltaz

C’est la pochette de ce disque qui nous a attirés, un dimanche matin, pendant un vide-grenier à Rennes. De retour chez nous, dès les premiers instants, j’ai eu un coup de cœur immédiat pour l’album.

C’est de la bonne folk progressive bretonne des années 70, avec des mélodies mélancoliques entêtantes, plein d’instruments que j’adore (flûte, violon, flûte irlandaise, basse, mandoline, cornemuse…) et des paroles en breton qui réveillent mon envie d’apprendre cette langue.

Pour l’anecdote, Gweltaz est en fait le prénom du leader du groupe, Gweltaz Ar Fur. Breton engagé, Gweltaz a notamment participé à la fondation des écoles Diwan en Bretagne au début des années 80, qui sont des écoles associatives, gratuites et laïques où l’enseignement est dispensé en breton, contribuant activement au renouveau de la culture et de la langue bretonnes.

Lien SpotifyLien Deezer

La Blanche Hermine de Gilles Servat

« La Blanche Hermine » de Gilles Servat

Désolée, je continue sur ma lancée bretonne, mais vraiment, La Blanche Hermine de Servat, c’est quelque chose.

C’est de la chanson à texte, engagée, tantôt en français, tantôt en breton. J’aime particulièrement Koc’h Ki Gwenn Ha Koc’h Ki Du, ainsi que Les Bretons typiques, aussi acerbe que drôle. Servat a une voix de stentor que j’affectionne tout particulièrement.

J’ai hâte de creuser davantage sa discographie, d’autant que ma sympathie à son égard a grimpé d’un coup quand j’ai eu connaissance de ses idées politiques, et appris qu’il a écrit Touche pas à la blanche hermine des années plus tard face à l’appropriation, par le FN, de sa célèbre chanson :

Qu’est-ce que j’apprends ? Il paraît que dans les arrières-cuisines du parti des aveugles que domine un führer borgne, on beugle « la Blanche Hermine » ? Qu’est-ce qui vous prend, les fafs ? Je ne vois pas comment on peut chanter ça sous vot’ flamme tricolore ! Ou alors vous ne chantez pas tous les couplets ! Ou si vous les chantez tous, c’est qu’en plus d’être aveugles, vous êtes sourds !

(source : Wikipédia)

Si le sujet vous intéresse, ne manquez pas de lire les autres controverses autour de La Blanche Hermine.

Lien SpotifyLien Deezer

Bonus : mes autres lubies du moment

Instagram

Je redécouvre totalement Instagram, depuis que j’ai affiné la liste des personnes que j’y suis.

Je fais une grosse fixette sur les comptes d’artistes qui publient quasi quotidiennement leurs créations, y compris leurs boulots en cours, leurs croquis, mais aussi leur environnement de travail. C’est une énorme source de motivation pour moi, qui me remets doucement au dessin.

Quelques comptes Instagram dont je n’ai jamais assez :

Naomi Nowak

#tbt me by @liselotte_eriksson jewels #raintower and @wildthorne

A photo posted by naominowak (@naominowak) on

Naomi Nowak est une artiste suédoise dont je suis le travail depuis longtemps, et à qui je dévouerai un billet complet un jour, tellement ce qu’elle crée représente pour moi la perfection.

Jas Helena

#whatliesintheheartoftheswamp

A post shared by Jas Helena🦄 (@jas_helena) on

Gros coup de cœur pour les dessins de Jas Helena, pointillistes et sombres, qui me font toujours penser à Stella Polaris, pour une raison que j’ignore.

Kimi Kaplowitz / Theeth Jewelry

Kimi Kaplowitz crée des bijoux à tomber, avec beaucoup d’argent, de cristaux et de champignons… Je suis méga fan, et j’ai ajouté à peu près toute sa boutique Etsy à mes favoris.

L’urbex franco-belge

Je suis aussi bien bien inspirée et un peu choquée par la tonne de choses que j’ai découvertes et expérimentées lors de mon récent passage à Lille et à Bruxelles, notamment l’urbex.

J’ai eu l’immense chance d’être initiée à ces crapahutages urbains par Aleks, Seb, Eliness, K et Elisa. Je pense que c’est de loin l’expérience la plus forte que j’aie vécue pour le moment en 2016 – même si mes poumons sont tout remplis d’amiante maintenant.

J’y reviendrai peut-être dans un billet dédié… À défaut, je publierai les photos sur FlickR un de ces quatre.

Urbex en Belgique

Et niveau matérialisme, gros kiff sur les petits trésors que je ramène de ce week-end de fifou :

Petits trésors

In biquettes we trust ! \m/

What’s next?

À venir :

  • Une virée à Bordeaux pour Sud Web pour voir des gens super ;
  • puis une virée à Strasbourg pour la Kiwi Party pour voir d’autres gens super et participer à un atelier gravure animé par Marie Meier (rien que ça), auquel je vais, en plus, avec Hellgy ;
  • puis, un peu plus tard, re-une virée à Paris pour Flupa UX Days feat. Disneyland ;
  • enfin, en juillet, j’assisterai à l’AlterConf, dédiée à la diversité dans les milieux techniques et vidéoludiques.

Je suis d’ores et déjà épuisée ! Mais, au moins, j’aurai des trucs à vous raconter.

Et vous, vous écoutez quoi en ce moment ?

Déjà 10 commentaires

  1. Ah, c’est toujours tellement cool et rafraîchissant de lire tes nouveaux articles Marie ! Merci pour tous ces partages plein de belles découvertes :)

    Moi, en ce moment, je suis pas mal obsédée par l’Écosse (un week-end de trois jours passé à Glasgow il y a un mois a ravivé ma flamme pour ce pays !) et j’avoue que, du coup, j’écoute un peu en boucle la BO de la saison 1 de la série Outlander !

    Les comptes Instagram que tu cites sont superbes également, je fonce les parcourir ! :)

    Répondre

    1. Judith, tu connais Saor?

      C’est un « one-man-band » de metal écossais assez génial! Je te conseille vivement d’y jeter une oreille si tu ne connais pas déjà, voyage épique et instantané dans les vallées brumeuses du pays que tu chéris tant!

      Répondre

      1. @Aleks : ah trop bien, ça m’intéresse aussi ! :->

        Répondre

    2. Merci Judith ! Ça me fait plaisir ce que tu dis. J’avais bien kiffé la saison 1 de Outlander, donc tu fais bien de me parler de la BO, ça devrait me plaire !

      As-tu vu la saison 2 ? Moi non, mais le fait que ça ne se passe plus en Écosse me refroidit vachement…

      Répondre

  2. Incroyable, je suis tombée sur les morceaux de Cult Of Luna avec Julie Christmas il y a deux jours, je les écoute en boucle depuis lors, en me faisant la réflexion c’était la chose la plus géniale que j’avais entendu depuis un moment alors que le groupe n’avait jamais réussir à me convaincre jusqu’à présent! Evolutions parallèles, quand tu nous tiens!

    Puisque tu aimes le partage en retour, peut-être que tu aimerais mon autre GROS COUP DE COEUR du moment qui s’appelle Sylvaine (que je renommerai affectueusement « la petite soeur d’Alcest »):

    Dans les voix féminines complètement envoûtantes, il y a aussi (Dolch) de mon côté qui me fait beaucoup d’effet ces derniers temps:

    <3

    Répondre

    1. Merci beaucoup pour tes conseils, Aleks, j’ai adoré Sylvaine (en effet très très Alcest, mais elle a bossé avec Neige si j’ai tout compris donc rien d’étonnant) ainsi que Dolch, en effet super !

      Tu me motives à continuer ces billets musicaux, juste pour le plaisir de découvrir de nouveaux horizons musicaux grâce à toi ! (Ce que faisait très bien feu ton blog, mais qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse.)

      Répondre

  3. Merci ! Je me suis plongé dans Cult of Luna du coup.

    En ce moment j’écoute en boucle le dernier album de Ina-Ich, ii3 (https://open.spotify.com/album/1Ksm89DSxkRWNPx0XBYRpY), ainsi premiers morceaux disponible du nouvel album d’Acyl (https://open.spotify.com/artist/3lNu61NAziC5x45j6vJv9F (le lien c’est le premier album, pas le nouveau, mais il est super)).

    J’ai aussi ressorti quelques vieux classiques comme Soma de Eths, et Wish you where here.

    Répondre

    1. Merci pour tes recommandations, Raphaël, je vais aller découvrir Ina-Ich, ça m’intrigue ! Je connais « Algebra » d’Acyl, que j’aime beaucoup, et que j’avais découvert grâce au blog d’Aleks, justement. ^.^

      Et Eths, je suis complètement passée à côté, du coup rebelotte, je vais écouter.

      Répondre

  4. Je t’avoue avoir eu un peu peur que tu abandonnes l’idée de cet article, trop prise par les nombreux événements auxquels tu assistes ces derniers temps. Je suis ravie que tu t’y soies tenue, et tout autant que nos discussions aient pu t’apporter un nouveau souffle d’inspiration ; je suis ouverte à un thé réel comme virtuel quand tu veux :)

    Je pensais que je n’allais pas du tout accrocher au morceau de Cult of Luna que tu présentes, aussi je suis très très surprise d’y trouver de l’intérêt ! Les envolées symphoniques me plaisent beaucoup, les passages brut métalleux un peu moins, mais je suis toujours en pleine éducation musicale pour ces derniers donc je pardonne à mes oreilles d’y être un peu trop sensible. Je vais écouter le reste du disque pour me faire une meilleure opinion !

    Parlant de tes recommandations, j’ai écouté tout l’album d’Ensiferum que tu m’avais conseillé ! Passé l’enthousiasme du « ha c’est n’importe quoi c’est génial », je t’avoue avoir lâché vers la moitié de l’album. J’adore l’idée et In my sword I trust a rejoint ma playlist personnelle ! Toutefois c’est un peu comme Alestorm en fait, je ne peux en consommer qu’à petites doses :)

    Gweltaz me replonge avec grand plaisir dans ces ballades bretonnes que j’écoutais il y a des années avec ma seule galette du best-of Alan Stivell. Chouette de pouvoir un peu étendre mon registre du genre ! Gilles Servat quant à lui me fait confronter tout un pan de musique que je délaisse à regret depuis des années, celui de la chanson française engagée. N’écoutant de la musique principalement qu’au travail ou pour me détendre le soir, j’ai l’impression qu’aucun moment ne m’est propice à entendre de tels morceaux – dont la musique ne m’attire pas du tout, ce qui n’aide pas – mais dont j’ai envie de creuser les textes.

    Naomi Nowak est également une de mes muses Instagram que je suis depuis longtemps et qui dégage quelque chose qui me fascine ! Personnellement j’ai récemment acheté une petite œuvre d’une autre inspiration que j’aime énormément, Cassie Meder, peut-être te plaira-t-elle également ?

    Je voulais te redemander le nom de Kimi Kaplowitz qui m’avait emballée sur les quelques photos que tu m’avais montrées de ses œuvres ^^ Heureusement pour mon porte-feuille, mes doigts sont déjà bien emplis de bagues (j’ai du mal à en changer régulièrement). Ma dernière acquisition est cette bague d’une boutique Etsy qui, je pense, te plaira beaucoup !

    Enfin, pour répondre à ta question de titre, en ce moment j’écoute :
    – Le dernier album de Radiohead, évidemment ^^
    Le dernier album de Jakob, Sines, un énorme coup de cœur que j’ai découvert totalement par hasard durant un concert de post-rock
    – Je me suis fait la semaine dernière une journée Lustre, comme cela m’arrive très régulièrement depuis que j’ai découvert cet artiste et ses paysages musicaux incroyables.

    Poursuivons ainsi l’échange d’inspirations artistiques, musicales, et de tous les genres ! Ça me plaît beaucoup, beaucoup :)

    Répondre

    1. Merci Eli pour ce commentaire fleuve, qui contient tellement de choses biens ! <3

      Pour Servat : clairement, ça ne s'écoute pas facilement. Il m'a déjà fallu plusieurs tentatives et écoutes sporadiques pour rentrer dedans ; ensuite, je n'écoute pas ça quand je bosse, car en effet les textes captivent trop mon attention. Mais quand je prends le train et que je me laisse aller à mes pensées, j'avoue, ce disque gonfle mon enthousiasme de retourner en Bretagne… :)

      Je suis d'accord avec ta critique sur le disque d'Ensiferum ; passé la première moitié de l'album, c'est un peu moins marquant. Il y a quand même le duo de chanson Celestial Bond/Star Queen, qui se font écho, et que j’aime beaucoup. Mais là encore, je n’ai pas adoré tout de suite, à part la chanson In my sword I trust, clairement la meilleure !

      Merci pour tes recommandations musicales, je ne connais absolument pas Lustre ni Jakob, je vais aller y jeter une oreille.

      Pour les bijoux : je bave en secret depuis un bout de temps sur la boutique redsofa où tu as acheté ta bague, très bon choix ! J’ai eu une période où j’achetais frénétiquement des bijoux sur Etsy, j’avoue m’être un peu calmée. Comme tu dis, une fois que tu as trouvé les bijoux parfaits, difficile d’en changer… Bon, c’est peut-être aussi parce que j’économise pour m’offrir le collier de mes rêves lors de ma prochaine virée à Londres… O:-)

      J’ai déjà des idées pour le prochain billet « trucs du moment », ce qui m’inquiète c’est que des brouillons comme ça j’en ai des dizaines, et en général le temps que je les rédige, je suis passée à autre chose et l’envie de les publier me passe donc complètement. On verra !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *