De retour d’un nouveau week-end lyonnais, j’en profite pour partager rapidement avec vous quelques photos et bonnes adresses à Lyon, avant que tout cela ne soit sacrifié sur l’autel de la procrastination ! ^.^;

Bonnes adresses à Lyon

Curiosités lyonnaises

Plus je déambule, plus je me rends compte de l’attraction que les curiosités locales exercent sur moi.

J’ai d’ailleurs un bon paquet de curiosités bretonnes en stock, mais je vous réserve ça pour un peu plus tard. Pour l’heure, parlons des « lyonnaiseries » !

Le bateau chapelle du Lien

Le Lien, c’est cette chapelle fluviale se situe sur la presqu’île, Quai Rambaud, depuis 1997.

Ce bateau est célèbre pour le Pardon des Mariniers, qui a lieu chaque année en juin : cette célébration permettrait de laver l’âme des mariniers avant leur départ sur le fleuve. Après cet office, une bénédiction est distribuée aux autres bateaux réunis pour l’occasion.

En dehors de cette fête, quelques messes y sont célébrées, au rythme moyen d’une fois par mois. Nous n’avons donc pas pu y pénétrer. :(

Bateau-chapelle du Lien
Souvenirs de crues

Les statues mariales

En Bretagne, il n’est pas rare de trouver des statues de la Vierge accrochées au-dessus des portes.

Il se trouve qu’à Lyon aussi, ces statues sont courantes, mais elles y sont plutôt situées au niveau des carrefours. Ces madones incarneraient l’âme lyonnaise…

Statue mariale
Statue mariale
Statue mariale
Statue mariale
Statue mariale

Le taureau de la Rue du bœuf

Ce taureau, qui a donné son nom à la rue, est un souvenir de la fête des merveilles qui se tenait au Moyen-Âge sur la Saône.

Le taureau de la rue du Bœuf, à Lyon

Des processions se réunissaient sur l’île Sainte Barbe, puis redescendaient le fleuve sur des bateaux décorés.

En passant sous les arches du Pont de Change, les bateliers repêchaient un taureau (!), jeté vivant dans les flots (!), puis écorché (!) sur la grève du port du Temple. La fête s’achevait par une messe ainsi que par un banquet, où l’on mangeait le taureau sacrifié.

Cette fête pris fin en 1347, à la demande de l’Église, qui ne voyait pas ces festivités païennes d’un très bon œil !

L’institut des sciences clavologiques

Dans le Vieux Lyon, la Maison du Crible est une des plus jolies maisons lyonnaises, dont la tour rose et son escalier-bélvédère est célèbre.

La Maison du Crible

On trouve dans la cour de cette maison une porte majestueuse, surmontée du titre mystérieux « Institut des sciences clavologiques ».

Institut des sciences clavologiques

Il s’agit de la confrérie de l’ordre du clou, créé en 1950 par Félix Benoît, et dont l’objectif est de promouvoir l’humour et le parler lyonnais.

Leur ligne de conduite ? Ne rien prendre au sérieux, à commencer par soi-même. Ça me parle !

L’horloge astronomique de la Primatiale

Cette horloge date du 14e siècle et indique la position de la lune, du soleil, de la Terre et des étoiles au-dessus de Lyon.

Elle sonne habituellement à midi, 14 h, 15 h et 16 h ; toutefois, depuis les travaux ayant eu lieu dans le bâtiment, la poussière empêche le mécanisme de fonctionner.

Il devrait être nettoyé puis remis en marche en 2017. J’attends ça de pied ferme !

Horloge astronomique de Lyon
Horloge astronomique de Lyon

Pour davantage de curiosités lyonnaises, je vous recommande de jeter un œil à l’excellent article Quelques lyonnaiseries… publié par le Guide du promeneur de Lyon, dans lequel j’ai puisé pas mal d’idées et d’infos.

#doorwars à Lyon

À force de déambuler dans Lyon, je comprends mieux la fascination de Marie-Cécile pour les portes ! Door Wars est un projet collaboratif qu’elle a créé, et auquel je participe sporadiquement.

Voici quelques passages qui m’ont particulièrement marquée cette fois-ci.

La Porte de la Belle Cordière

Située à deux pas de la place Bellecour, cette magnifique porte en bois est surmontée d’une imposte. Au-dessus de celle-ci, une plaque commémore la présence à cette adresse de Louise Labbé, dite la Belle Cordière, tantôt célèbre poétesse de la Renaissance lyonnaise, tantôt personnage de papier inventé de toute pièce par un cercle de littérateurs lyonnais au 16e siècle.

La porte de la Belle Cordière

Quoi qu’il en soit, l’élégance de l’arabesque de métal, ainsi que l’air malicieux du faune, en font une des plus belles portes que j’aie jamais vue. Elle se situe 28 rue Louis Paufique.

La porte de la Belle Cordière

Têtes de lions et ouroboros

Quoi de plus commun que la figure du lion à Lyon ? Le lion est un animal récurrent dans la symbolique : symbole de courage et de vaillance, il est aussi considéré comme un gardien. Il orne donc souvent les portes et les passages. (Merci Pauline d’avoir éclairé ma lanterne à ce sujet.)

Lion de Lyon
Lion de Lyon
Lion de Lyon
Gouttière-lion

Moins courant, ce magnifique ouroboros flanqué sur une porte taguée :

Ouroboros

D’autres portes qui ont également attiré mon attention :

Rue Port du Temple
Rue Chavanne
Rue Confort
Rue Gadagne
Rue Lainerie
Rue Gadagne
Rue du Président Edouard Heriot

D’autres jolis détails :

Vieux Lyon
Joli détail

Bonnes adresses à Lyon

Marcher, ça creuse ! Quelques adresses testées et approuvées par votre dévouée.

My petite Factory (veggie, vegan)

Charmant petit restaurant / salon de thé végétarien, proposant également des plats et des desserts vegan.

Service sympathique, portions généreuses, et saveurs délicieuses. Cela a l’air petit de l’extérieur mais il y a en fait deux salles : une à l’étage, et une au sous-sol, très spacieuse. Je recommande, d’autant que cet établissement est situé juste à côté de la merveilleuse Librairie des Ardents (connue pour son célèbre frontispice).

À noter : le salon de thé Le Tigre, situé sur la pente de la Croix Rousse, propose également des boissons chaudes et des desserts végétaliens.

D’autres adresses veggie et vegan à Lyon à découvrir sur Yelp (merci Le Piaf Fou ! ♥︎).

Thé où

Un salon de thé avec des gâteaux maison chics et choc, qui propose également des petites choses salées à grignoter le midi : tartines et gougères (chaudes ou froides). Pour ma part j’ai testé la gougère Massalé, délicatement épicée. C’était très bon ! Mention spéciale pour le service, très chaleureux.

Gâteau fraise et pistache chez Thé Où

Le Shack

Le Shack est un restaurant qui propose des viandes marinées et grillées au charbon de bois. La spécialité service ici est le pulled pork, une viande de porce moelleuse à souhait, que l’on peut déguster avec des aubergines cuisinées ou un mac and cheese absolument dément.

Une vaste sélection de bières nord-américaines complète le tout. Sans parler du service, adorable, et du cadre, original et calme.

Le pulled pork du Shack

Hyppolite

Hyppolite est la version restaurant du bar à cocktail L’Antiquaire, situé juste à côté (et dont je vous avais déjà parlé dans mon précédent billet lyonnais).

Pas de réel plats à déguster, mais plutôt des tapas bien franchouillards, y compris un pain perdu caramélisé qui envoie du bois. Service au petit soin. Par contre, c’est un lieu rapidement bruyant !

Terre adélice

Ce glacier situé dans le vieux Lyon propose de délicieux parfums, des plus classiques au plus originaux (matcha, coing, frangipane, mascarpone…). On déguste ensuite sa glace sur un petit muret tranquille, situé à deux pas de là.

Le Kitchen Café

Adresse lyonnaise renommée, le Kitchen Café est un coffee shop proposant des pâtisseries à se rouler par terre, dont le célèbre « Kannelbulle » (une sorte de cinnamon roll ultra moelleux).

Madeleines, cakes, financiers, tarte à la vanille, jus de mirabelle et chai latte, c’est un endroit où l’on resterait volontiers des heures ! Le service sympathique complète l’expérience.

Les divines brioches de chez le Kitchen Café
Kitchen Café
La déco sympa du Kitchen Café

À voir la prochaine fois

Quelques curiosités lyonnaises que je n’ai pas pu voir cette fois-ci, mais qui sont en haut de ma liste pour les prochaines fois :

  1. Le jardin Rosa Mir, situé au cœur de la Croix-Rousse. Ce jardin secret, créé par Jules Senis, un artisan carreleur, rappelle l’art naïf du Facteur Cheval. Il est classé au titre des monuments historiques depuis 1987. Toutefois, ce lieu subit actuellement des travaux de rénovation et de mise en accessibilité, et ne rouvrira ses portes que d’ici six mois.
  2. L’ossuaire de la Chapelle Sainte Croix.
  3. L’île Barbe et son abbaye.
  4. La dalle de sang située rue de la République, marquant l’assassinat de Sadi Carnot par Caserio l’anarchiste, le 24 juin 1894.
  5. Le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d’Histoire naturelle médicale, hélas fermé au public pour révation, pendant une durée indéterminée :(
  6. Le Musée d’histoire de la médecine et de la pharmacie, qui peut se visiter à la lueur des chandelles (merci Annso pour le tuyau !).
  7. Le cimetière de Loyasse, à Fourvière, que j’ai déjà visité mais que je visiterais à nouveau avec plaisir, en particulier par mauvais temps.

Sans oublier quelques librairies lyonnaises célèbres, comme La Gryffe et le Père Pénard

J’espère que ce petit carnet de route vous a plu. Si vous avez de bonnes adresses lyonnaises à me conseiller, je suis toute ouïe ! (restaus, librairies, curiosités, boutiques atypiques…)

Botticelli 2016
Anakin Skywalker n'est pas né dans cette maison
Street art lyonnais
Street art lyonnais
Danger
L'inénarrable Rouille

10 commentaires

  1. Haha, génial Marie. Quel beau boulot tu abats à chacune de tes escapades ! Je me dois de célébrer ta visite dans notre belle ville de Lyon. C’est très drôle de pouvoir quasiment retracer ton parcours à travers certaines portes que je situe très bien ^^

    Mention spéciale pour My Petite Factory et Le Café Tigre qui proposent des mets sans gluten d’une qualité et d’un délice sans égal :D

    1. Merci pour ton petit mot, qui me fait immensément plaisir ! ^.^

      C’est très drôle de pouvoir quasiment retracer ton parcours à travers certaines portes que je situe très bien ^^

      J’ai essayé d’être à la hauteur ! :D

      J’avoue qu’à Lyon il y a de quoi faire, niveau portes… Encore un truc auquel je ne m’étais pas du tout intéressée quand j’y vivais, c’est dingue. C’est un peu comme si j’avais vécu dans cette ville avec des œillères géantes ! Je ne m’intéressais à rien. Bon, à ma décharge, c’était pas la période la plus rigolote de ma vie non plus, mais bon, je sais qu’aujourd’hui ça serait différent.

  2. Hello,

    En visite axée curiosité, voici ce que je recommanderais en plus :

    – Le cimetière de Loyasse (j’ai des photos du lieu à publier, mais, le temps, tout ça tout ça…), avec des magnifiques vieilles tombes, juste à côté de Fourvière

    – Le musée d’histoire de la médecine et de la pharmacie, particulièrement pendant les quais du Polar, car les visites se font à la lampe torche !

    Côté adresses, je plussoie tellement Terre Adélice <3 Après, je suis bon estomac, j'aime manger quasiment n'importe ou :D

    1. Hey ! :)

      Ah oui c’est une très bonne idée, le Musée d’histoire de la médecine et de la pharmacie, ça m’intéresse au plus haut point (même si, paradoxalement, la vue du sang me met extrêmement mal à l’aise).

      J’aurais également été bien tentée de pousser la porte du musée Testut Latarjet d’anatomie, mais il est hélas fermé pour une durée indéterminée :/

      Quant au cimetière de Loyasse, tu as raison, il est très chouette ! Je l’avais visité à l’automne, lors de ma dernière virée lyonnaise, et j’ai beaucoup apprécié. :)

      NB : pour ce qui est de la publication de photos et du temps, ne m’en parle pas… Je crois que mon FlickR a, genre, 16 ans de lag…

  3. Joli billet Marie, j’adore les photos de ce genre, avec tous ces petits détails d’une ville que les gens ne voient que trop rarement. J’avoue qu’en me baladant j’ai un peu trop souvent les yeux en l’air aussi. ^_^
    Tu devrais essayer une petite balade spéciale fresques/murs peints dans Lyon la prochaine fois, il y a de quoi faire. :)

    Ton adresse végé/vegan a l’air sympa, faudra que j’essaie lors de mon prochain passage à Lyon.

    1. Salut Jenni ! Ça me fait super plaisir de te lire ! ^.^

      J’avoue qu’en me baladant j’ai un peu trop souvent les yeux en l’air aussi. ^_^

      C’est une habitude très saine ! Le seul hic, c’est que tu t’arrêtes toutes les cinq minutes pour prendre des photos, ce qui peut rapidement être relou pour les personnes qui t’accompagnent (« Encooore une photo de porte ?! »).

      Tu devrais essayer une petite balade spéciale fresques/murs peints dans Lyon la prochaine fois, il y a de quoi faire.

      Ah oui, très bonne suggestion, merci ! Car je ne savais pas du tout que c’était un circuit intéressant à y faire. Je note !

  4. Merci Marie pour ce post !
    J’aime, j’adore Lyon et la prochaine fois que j’y vais (fin juin, youpy!!) je vais essayer ces adresses vegan et ces patisseries :)

    De mon côté, j’aime toujours me promener dans les serres du parc de la tête d’or (classique…) et il y a un vieux marchand de plantes dans une toute petite boutique du vieux Lyon où j’aime bien aller.
    Côté restau, il y a longtemps, j’aimais bien aller chez la Mère Vitté (Vittet?) à côté de la gare Perrache. Savoir si ça existe encore…

    Des bisous de Qingdao
    (la ville de la Tsingtao, en Chine)

    1. Hello, bel oiseau ! Merci pour tes bonnes adresses, que je ne connais pas (je suis déjà allée au parc de la Tête d’or évidemment, mais je ne me souviens plus de ses serres…).

      J’espère que tu t’amuses en Chine ! Gros bécots ;-*

  5. Lyon est une ville que j’affectionne beaucoup, et je suis loin d’en avoir fait le tour à ma première (et unique) visite. Je me note de mieux en examiner les façades la prochaine fois, tant tes photos regorgent de curiosités que je n’avais pas repérées !

    Deux endroits que je recommanderais :

    – Le musée du cinéma paraît un peu minable et pourtant j’y ai passé un très bon moment. Si tu es adepte du 7ème art, tu y trouveras de chouettes références, entre des décors du film le parfum, une reine d’Alien grandeur nature, et plein d’autres objets de tournage :) La partie consacrée aux miniatures m’a moins intéressée mais est également très bien fournie.

    La Demeure du Chaos, à laquelle j’avais dédié un article, a été un véritable choc artistique qui me hante encore aujourd’hui. Le lieu est un peu excentré de Lyon, mais en vaut vraiment, vraiment le passage selon moi.

    C’est toujours un plaisir de voir le monde à travers tes yeux, je sais qu’on partage le même goût pour les coins insolites aussi je ne me lasse pas de ces articles :)

    1. Merci Eli ! La Demeure du Chaos est en bonne place sur ma liste de choses à voir, mais je n’en ai pas parlé parce que ce n’est pas à Lyon même, et que j’étais plus dans l’optique d’un « city guide » du pauvre.

      Mais il est très probable que j’essaie d’y aller lors de ma prochaine virée lyonnaise (à l’automne).

Les commentaires sur ce billet sont désormais fermés, mais vous pouvez toujours m’envoyer un email si vous souhaitez me dire quelque chose !

Billets adjacents