Que portent mes mains ?

Voici le titre d’un défi créatif lancé par Bambichoses, à la portée de qui veut. La main de gauche représente le passé, la main de droite le futur.

Comme j’ai fêté mes 35 ans en février, cela me semblait pas mal de prendre un moment pour cogiter un peu sur ma chronologie personnelle.

Je mentirais si je disais que je ne me suis pas précipitée sur la main gauche, et que même si le résultat est moins joli, c’est celle qui m’a le plus inspirée. J’ai beaucoup pensé à la Marie de 18 ans, ainsi qu’à celle de 23 ans, qui auraient sans doute approuvé le résultat.

Ma « main du futur » quant à elle est un pot pourri rassemblant mon présent, les qualités que je cherche à développer, mais aussi quelques espoirs.

C’était fun de mimer mon tatouage préraphaélite, même si je n’ai pas le dixième du talent de Juliette.

Ce n’est pas la première fois que je dessine mes mains :

De mémoire, c’est aussi un des premiers trucs que j’ai faits l’école primaire : quelque chose d’instinctif, d’universel, de facile, qui ne nécessite pas de matériel compliqué, et qui offre, aujourd’hui encore, un bon point de départ pour gribouiller ce qui nous passe par la tête.

Me mettre à l’aquarelle il y a deux ans m’a aidée à reprendre confiance en moi, créativement parlant, et in fine à retrouver l’envie de relancer La Lune Mauve. C’est fou, les pouvoirs magiques que ça a, la peinture à l’eau.

Revue de web

Trève de blabla, voici les liens que j’ai préféré consulter en février !

Diplomatie : comment critiquer avec gentillesse ? (En anglais.) Sur le même sujet : une bonne conversation ressemble à une partie de catch (en anglais aussi).

Lovelist : Llune a publié le meilleur de ses déambulations arachnéennes de 2017. Vous y trouverez des tas de liens sur le handicap, le féminisme, et bien d’autres sujets encore. Par exemple, si une chèvre vous fixe intensément, c’est sûrement qu’elle a besoin d’aide.

Macchabées : un article sur la morgue flottante de Lyon, et des dessins tirés du numéro de la revue lyonnaise L’épicerie séquentielle qui lui était consacré. (Via Dimitri.)

Féminisme : la non-mixité, un outil politique indispensable, qui permet aux paroles invisibilisées d’exister.

Comics : les réacs contre-attaquent. Une fraction du lectorat américain, blanc, masculin et misogyne, dénonce la volonté de Marvel de mettre en avant les minorités et les femmes. (Via Hélène.)

Espace : Encelade, la lune glacée de Saturne, pourrait abriter la vie.

Tarot : le tarot à travers un angle féministe et queer. (Via La sorcière enquête.)

Enquête : la sexualité pendant les règles, un tabou qui résiste.

Poésie : les mains dans l’eau froide de Venise.

Entomologie végane : un beau papillon bleu sous cadre, 100 % cruelty free… C’est possible grâce à Coffin Rock ! Je kiffe cette meuf et son univers. (Via un petit exorciste mystère.)

Fantastique : je découvre les illustrations de Frank Cheyne Papé, et je suis envoûtée ! (Via Dolly Wood.)

Lettres : Gallica vient de publier 150 ePubs gratuits utiles en lettres. On trouve désormais, à titre d’exemple, Les Amours jaunes de Tristan Corbière, Les Fables de La Fontaine, Les Contemplations de Victor Hugo, Les Essais de Montaigne ainsi que plusieurs romans de Jules Verne.

Je doute donc je suis : l’intégralité des cours de zététique donnés à l’Université de Grenoble est en ligne. Le Monde a d’ailleurs écrit un article à ce sujet. (Via La Nébuleuse.)

Franchise : comment dire non ? (En anglais.) Bonus : comment s’excuser réellement ? (En anglais aussi.)

Curiosités : un article sur le vocabulaire spécifique des pots pharmaceutiques.

LGBTIQ+ : Lindsay Amer, la youtubeuse qui parle genre, queerness et homosexualité aux enfants.

Féminisme : Afrocyberféminismes, un évènement qui veut explorer les technologies numériques sous l’angle du genre, de race, de l’Afrique et de ses diasporas », et qui met en avant les pionnières noires du Web aux afroféministes d’aujourd’hui. Bonus : une brève histoire de l’afrofuturisme (en anglais).

Livres : il existe un mot japonais pour décrire le fait d’acheter plein de livres sans jamais les lire (article en anglais).

Whisky : depuis cinq ans, The Whisky Lady distille sur son blog avis et conseils autour du malt, scotch, bourbon et autres whiskies japonais.

Photo : comment ne pas tomber sous le charme des photos surimprimées galaxie de La Fille Renne ?

Podcast : découvrez l’histoire du noir avec Michel Pastoureau, historien médiéviste, le spécialiste des couleurs. Ce podcast est le troisième d’une série de cinq, chacun consacré à une couleur différente. (Via Stefie.)

Environnement : une étude montre que certains hommes rechignent à adopter un comportement écologique car… ils craignent pour leur virilité (en anglais). On n’est pas sorti·es des ronces !

Poils : je suis encore tombée sur une représentation de Marie-Madeleine recouverte de poils, grâce au billet Une Histoire de Poils d’Alexandrine. Je vais finir par ouvrir une galerie ! Pour rappel, j’en parlais déjà en octobre et en décembre.

Meufs : manifeste d’autodéfense féminine, il est temps ! Les femmes n’ont pas à apprendre à se battre, mais à désapprendre à ne pas se battre.

Art : Lizzie Campbell est une artiste anglaise qui travaille avec de la pâte à modeler. J’aime bien ses tableaux en polymer, en particulier celui représentant Frida Kahlo. (Via Audrey.)

Bujo : un usage possible de « Bullet Journal » pour la recherche et l’enseignement.

Éducation : j’ai enfanté l’antéchrist, que faire ?

Droit d’auteur : une juge américaine a statué qu’inclure un tweet qui ne nous appartient pas dans un billet de blog ou un article (embedded tweet) peut constituer une violation de copyright (en anglais). Le jugement peut encore être discuté en appel, mais quand même, ça pue. (J’ai découvert ça via l’article Twitter : Ce qui change pour les Tweets à partir du 23 Mars 2018, qui est également intéressant, surtout si vous gérez plusieurs comptes Twitter et/ou utilisez des services de publication automatisée.)

Sorcières : les articles de Simonæ consacrés à la sorcellerie. Et quelques-uns en plus.

Plantes : comment faire des boutures de monstera ?

Expatriation : vivre au Royaume-Uni en dehors de Londres : 6 témoignages de blogueurs expats. Passionnant !

Art : 15 artistes « death positive » à (re)découvrir.

Tech : The Pastry Box Project, une initiative qui rassemble des autrices et auteurs du monde entier pour publier un article par jours pendant 365 jours. Ma copine Stef y a écrit un article sur l’encodage et l’expérience utilisateur (en anglais), et il est chouette !

Symbolisme : Lucien Lévy-Dhurmer était un peintre, sculpteur et céramiste symboliste français, et ses œuvres m’inspirent beaucoup.

Carnaval : de spectaculaires illustrations vintage sur le thème de Mardi Gras (en anglais).

Féminisme : la BD « girly », ça n’existe pas ! Rencontre avec Diglee, illustratrice et féministe.

Littérature : Sex, jealousy and gender: Daphne du Maurier’s Rebecca 80 years on. Le bestseller de Du Maurier révèlerait la sexualité fluide de son autrice, et le fait d’être un garçon prisonnier d’un corps de fille. (Via Unquiet Things.)

Lovelist : La Nébuleuse a lancé sa propre revue de web, inspirée entre autres par la mienne, et c’est cool !

Bonne question : comment créer un podcast ? Ça m’intéresse grave, ça fait longtemps que j’ai envie d’essayer !

Bonnes adresses : restaus, bars, lieux culturels… Lille et sa région sans se ruiner.

Sexisme : Stop Shaming Women for Spending Money (en anglais). (Via Gala Darling.)

Écosse : le printemps revient à Édimbourg, un billet-bilan bloguesque du super blog French Kilt.

Photographie : 60 portraits de détenues, pris par Bettina Rheims, sont exposés actuellement au Château de Vincennes, à Paris, jusqu’au 30 avril. Les femmes représentent moins de 4 % de la population carcérale française. Bonus : cette mini interview de la photographe. (Via Hypathie.)

La Comté : je sais que c’est uuultraaa cliché, mais je rêverais quand même de visiter les maisons de Hobbits qui avaient été créées en Nouvelle-Zélande pour Le Seigneur des Anneaux.

Concert : ma chouchoute Emily Jane White sera en concert en France au mois de mars avec House of Wolves, notamment à Rennes le 21/03. Mais je ne suis pas sûre de pouvoir y aller. 😩

Londres : 15 ans après tout le monde, je découvre l’existence d’une immense librairie ésotérique à Londres ! 😱

Musique : Gibson, mythique fabricant des guitares d’Elvis Presley et Bob Dylan, au bord de la faillite.

Art : les tableaux de Denis Forkas Kostromitin allient occultisme et morbide. Miam ! Bonus : une interview de l’artiste à propos de la mort.

Folklore : un article Wikipédia fascinant sur la tradition des wish trees au Royaume-Uni. J’aime particulièrement les coin trees, dont j’ai découvert l’existence grâce à Eirwen. En France, ces célébrations païennes existent aussi : par exemple, on a les arbres à loques.

Muse : je suis totalement fan de Darby Lahger, qui est une de mes muses depuis des années. Son flux Instagram est une pépite, son univers visuel est fantastique, et cette photo en particulier (et sa légende) m’a fait un effet bœuf. Vive les role models de 35 ans et plus, comme dirait ma copine Stef !

NSFW : un dessin muy caliente de Sailor Mercure et Sailor Uranus.

DIY : un tutoriel pour fabriquer des cartes de vœux cosmiques. À garder de côté pour l’année prochaine !

Eighties : un chouette hommage visuel au groupe écossais Strawberry Switchblade, deux musiciennes qui étaient fans de polka dots.

Handicap : accidentée, Caporal Valgus relate dans son blog son expérience face au handicap et au milieu médical et social.

Bretagne : de magnifiques photos du Finistère. J’adore tout particulièrement les trois dernières photos, prises à Locronan. (Via Anaon.)

Corps : les injonctions à la minceur sont anxiogènes et rendent les personnes grosses plus sujettes à la dépression et aux comportements toxiques. Lire l’excellent article Qui a peur de l’obésité ? 2e épisode : Le médecin, le patient et les kilos en trop de Marc Zaffran/Martin Winckler à ce sujet.

Queer : le livre Art Queer. Une théorie freak de Renate Lorenz vient de sortir chez B42. Le pitch :

Art Queer. Une théorie freak de Renate LorenzArt queer s’intéresse à la façon dont les stratégies de dénormalisation mises en place par les arts visuels peuvent se prolonger par le biais de l’écriture. Dans les trois chapitres de ce livre, les discussions théoriques et artistiques s’associent à la théorie queer, aux études sur la handicap et à la théorie postcoloniale pour définir trois pratiques : le drag radical, le drag transtemporel et le drag abstrait.

Sorcière : comment réaliser un autel ?

Rennes : 12 nouvelles adresses pour manger, bruncher ou boire un verre à Rennes.

Bizarreries : la vérité derrière les pantoufles rouges du Pape (en anglais). Bonus : des femmes bibliothécaires distribuant des livres à cheval. (Via Stella Polaris.)

Death positive : ma dernière découverte bloguesque s’intitulé The Chick and The Dead. Âmes sensibles s’abstenir !

Podcast : ma chérie Lucie Baratte a lancé un nouveau podcast consacré aux femmes dans la musique rock, intitulé Rebelles Rebelles. Il est également diffusé le deuxième lundi de chaque mois sur Radio Campus Lille, de 8 heures à 9 heures, sur 106.6 FM ou sur Internet.

Pott-Pott : les lieux de tournage de Harry Potter au Royaume-Uni. Ce type de billet pullule sur le net, mais celui-ci est pas mal car il résume tout ! (Via Anaon.)

Design : un thread Twitter sur les artistes dont les oeuvres furent utilisées pour faire des pochettes d’album qui cartonnent sans trop d’efforts (ni copyright).

Muses : un article de fond sur le féminisme libertaire et les anarcha-féministes célèbres (en anglais).

Personnalité : comment mieux comprendre les introverti·es, et s’accepter soi-même comme tel·le. (Via Hélène.)

Bretagne : que voir dans la Forêt de Brocéliande ?

Pep talk : des conseils de sorcière (en anglais). (Via Unquiet Things.)

Langues étrangères : comment dit-on « joyeux anniversaire » en breton ?

Design : Margaret Neilson Armstrong était une designer et illustratrice américaine célèbre pour ses couvertures de livres de style Art nouveau. Cela devrait plaire aux amateurices de livres qui brillent ! (Via womensart.)

Redécouvrir Paris : un nouveau guide propose une visite féministe de la capitale, pour remettre sur le devant de la scène des femmes d’exception invisibilisées. C’est l’occasion pour moi de découvrir le blog La guide de voyage, qui met les femmes au cœur du voyage.

Ça peut toujours servir : 5 étapes simples pour nettoyer des os (en anglais).

Harcèlement : Caroline de Haas explique qu’après plusieurs jours d’insultes et de harcèlement, elle quitte les réseaux sociaux. Bonus : le cyber harcèlement du point de vue du droit, à dérouler. (Via Olympe.)

Grignotage : des encas véganes, faciles à trouver en supermarché.

DIY : un tutoriel pour recouvrir votre imprimante avec un joli papier.

Accessibilité : des visites tactiles aux Champs Libres pour toucher tous les publics.

Chandeleur : on s’est régalés avec les crêpes véganes de Patate & Cornichon.

Santé : que risque-t-on à retirer soi-même son stérilet ?

Illustration : un joli dessin de sorcière à l’effigie de Jack Parker réalisé par Diglee.

« Garçons de joie » : à Paris, une expo ressuscite l’ambiance des bastringues, des clandés pour mâles et des bordels à marins.

Calendrier lunaire : toutes les dates lunaires importantes de 2018 (en anglais).

Musique : le concert d’Agnes Obel à la Philharmonie de Paris est disponible sur Youtube. Frissons garantis !

Mioum : une recette de lait d’or minute au curcuma, à la cannelle et à la cardamome.

Inspiration : 5 thésardes noires révèlent comment elles ont combattu le syndrôme de l’imposteur (en anglais). (Via Hélène.)

Histoire : Il existe un voyeurisme autour du nazisme et de la collaboration. Réédition des auteurs antisémites Céline ou Rebatet, commémoration de Maurras… L’historien André Loez explique pourquoi les œuvres d’extrême droite des années 40 bénéficient aujourd’hui d’une aura favorable.

Cinéma : saviez-vous qu’une adaptation cinématographique du manga Lady Oscar a été réalisée par Jacques Demy en 1978 ?

Langue française : pourquoi on n’a aucun mal à dire coiffeuse et beaucoup plus à dire professeuse ? Un article en tout point passionnant, à lire pour mieux comprendre les combats féministes visant à démasculiniser la langue française. (Via Diane.)

Justice : pourquoi les féminicides ne sont pas reconnus en tant que tels en France ? Très bon article, mais bon dommage que ça ait été publié par un magazine qui célèbre Bertrand Cantat…

Polyamour : concrètement, le polyamour, ça se passe comment ?

Écosse : le premier musée du design va ouvrir à Dundee en septembre. (Via French Kilt.)

Sexisme : Au nom de quoi une chirurgie esthétique serait-elle ratée ? (Via Lucie.)

Uhuh : Érotisme, torture, cannibalisme… La face cachée des comptines françaises. (Via Virginie.)

Bibliothèques : Lullaby raconte son expérience pendant l’expo La bibliothèque, la nuit, une visite virtuelle nocturne de bibliothèques.

Responsabilité : ne mettez plus les pieds dans un supermarché !

Déco : de très jolis rideaux étoilés ! Ils existent en doré sur fond bleu nuit, ou argenté sur fond blanc. Dommage qu’ils soient si chers… (Via The Dainty Squid.)

Communication : quelques conseils pour vous rapprocher d’une personne dépressive (en anglais).

Normandie : La Maison de l’Armateur, une décor spectaculaire et étrange à voir à Rouen.

Musique : Sopor Aeternus vient de sortir un nouvel album, The Spiral Sacrifice. Bonus : une liste des 16 meilleurs albums du projet, si vous ne savez pas trop par où commencer. Personnellement, j’adore La Chambre d’Echo, tant pour la musique que pour ses visuels incroyables.

Linogravure : Marion explique, photos à l’appui, comment elle imprime ses gravures. Super petit billet qui me donne l’envie subite d’acquérir une presse !

Documentaire : un docu sur Jean-Jacques Rousseau. (Via Virginie.)

La secte des adorateurices de mauve a encore frappé : Et le prix de la plus belle robe violette du mois est attribué à… Lupita Nyong’o !

Mioum : des idées pour un brunch végétalien (végane), feat. des pancakes végétaliens super moelleux. Merci Aline !

Pâte à tartiner : Le plus consternant dans le NutellaGate, ce ne sont pas les bousculades mais les commentaires méprisants et classistes.

Travail sexuel : quand les putes sont victimes, mais surtout coupables. Un article engagé, qui m’a forcé à reconnaître mes propres préjugés concernant les prostitué·es.

Londres : l’évènement est passé, mais j’ai trouvé amusant que la soirée féministe Tate Modern Late ait pour visuel une lune mauve !

Genderfluid : 6 à 13 % des jeunes Français·es ne s’identifient pas « comme hommes ou femmes ». Bonus : de beaux portraits de personnes non-binaires, pris par Dwam.

Écosse : pubs, brasseries… une carte recense tous les lieux liés à la bière à Édimbourg (en anglais). (Via Sophie.)

Lune : des idées de cadeaux lunaires.

Street art : elle dynamise le picto handicap en mode street-art. (Via Llune.)

Aquarelle : saviez-vous que l’aquarelle contient souvent du miel, et que Sennelier possède ses proches ruches à cet effet ? (Via Stefie.)

Cinéma : Agnès Varda, cinéaste géniale mais tellement sous-estimée. Que la seule réalisatrice estampillée Nouvelle Vague ait ainsi été éclipsée de façon plus ou moins consciente par des cinéastes hommes est (…) assez emblématique de ce qui continue à se produire, aujourd’hui encore, dans les milieux artistiques. (Via Mona Chollet.)

Afterlife : comment fonctionne le don d’organes ? Qui peut donner, et comment ?

J’ai ri : 11 insultes très distinguées que toutes les femmes devraient utiliser.

Livres : il paraît qu’il n’existe qu’une cinquantaine de librairies féministes sur Terre… La guide de voyage nous indique ses trois préférées.

Sculpture : les sculptures perdues de Sarah Bernhardt. Son auto-portrait en chimère est incroyable !

Lecture : Joh Peccadille explique comment elle a choisi sa première liseuse électronique.

Cinéma : La jeune association « L’oeil sonore et le cinéma parle » audiodécrit des films à Carhaix pour permettre aux personnes ayant une déficience visuelle de profiter du cinéma en toute autonomie. La vidéo est très éclairante sur la réalisation d’une audiodescription, pour peu que, comme moi, ce genre de choses vous intéresse.

Vocabulaire : saviez-vous que la chouette hulule, que le hibou bouboule et que la huppe pupute ? (Via JournaLust.)

Frissons : le nouvel album de ma chouchoute Anna von Hausswolff, Dead Magic, vient tout juste de sortir, et est en écoute intégrale gratuite sur Bandcamp. Si vous ne connaissez pas et que vous n’avez pas peur de 6 minutes de frissons intenses, je vous laisse découvrir The Mysterious Vanishing of Electra :

Guard your magic, or it will die with you.

Il y a un an : mes favoris de février 2017.

L’instant gratitude

  • Mon voyage en Écosse
  • La neige
  • Mon boulot
  • Les gyozas
  • Le haut de pyjama en pilou de l’extrême que j’ai trouvé chez Primark
  • Le smoky quartz
  • Les encens naturels de Pureperfumeoils, en particulier le Black Frankincense qui me rend dingue
  • Faire un énorme tri sur Instagram, et me sentir plus légère
  • Le stock de thé chaï de chez Marks & Spencer que j’ai pu faire
  • Être invitée à rejoindre un Discord de sorcières
  • 16 ans
  • La gamme de vernis Kiko « Shades of black », dont notamment le vert foncé façon Serpentard
  • Utiliser de vieilles pommes dans un crumble
  • Les disques dédicacés
  • De la neige en Bretagne (même si ça n’a duré qu’un jour
  • Le jus de raisin
  • Les fous rires
  • Les tempêtes de neige
  • Le son de la pluie sur les plantes
  • Le sticky toffee pudding

À bientôt pour mon premier billet écossais !

k

Déjà 27 commentaires

  1. Merci pour le partage ainsi que pour tout ce travail de documentation, c’est avec un réel plaisir que j’éplucherai tous ces liens!

    Répondre

    1. Je t’en prie ! Merci à toi pour tes précieux écrits.

      Répondre

  2. Margaret Neilson Armstrong <3 C'est clairement la découverte que je retiens de cette revue de février, mais Sarah sculptrice talentueuse m'a aussi étonné !

    Sinon "coiffeuse", la première chose qui me vient c'est un meuble, j'utilise coiffeur"e" au quotidiens jusqu'ici… Habitude familiale je suppose.

    Répondre

    1. Contente que tu aies trouvé deux-trois trucs à te mettre sous la dent ! :)

      Sinon « coiffeuse », la première chose qui me vient c’est un meuble, j’utilise coiffeur »e » au quotidiens jusqu’ici… Habitude familiale je suppose.

      Hé bien moi aussi, figure-toi ; je me suis rendue compte qu’en dépit de mes réflexions féministes sur le langage, je dis toujours « aller chez le coiffeur », alors que je n’ai jamais été coiffée par un homme : ce qui est logique, puisqu’il paraît que le personnel en salons de coiffure serait à 95 % féminin ! Du coup, la tendance langagière à parler de « coiffeuRs » est d’autant plus étrange…

      J’essaie depuis quelques temps de dire « je vais chez la coiffeuse », ça pique un peu au début mais je pense que je vais finir par m’habituer ! Il existe d’autres façons de démasculiniser cette expression ancestrale (si la personne qui nous coiffe n’est effectivement pas un homme, évidemment) : « je vais chez [nom du salon] », « je vais me faire couper les cheveux », etc.

      Répondre

  3. Tes sélections sont tellement une mine d’or chaque fois ! Je suis touchée d’y retrouver ma revue du web (définitivement inspirée par tes articles^^) et les cours de zététique ! J’ai lu un bon nombre des liens que tu as partagés et appris plein de choses.

    (C’est marrant, concernant les arbres à voeux, à Madagascar ils ont aussi des rituels avec des arbres sacrés sur lesquels des tissus sont accrochés, ça a l’air très répandu dans le monde. )

    Répondre

    1. Merci Irène ! J’ai lu un bon nombre des liens que tu as partagés et appris plein de choses. J’en suis heureuse, c’est vraiment le meilleur retour que tu puisses me faire !

      (C’est marrant, concernant les arbres à voeux, à Madagascar ils ont aussi des rituels avec des arbres sacrés sur lesquels des tissus sont accrochés, ça a l’air très répandu dans le monde. )

      Ah intéressant ! J’aimerais bien voir des photos. En tout cas oui, ce genre de pratique est très ancienne, c’est de la vieille magie… :)

      Répondre

  4. Rhoooo, je suis (encore) dedans, deux fois en plus, merci ! Je savais que la Marie-Madeleine allait te plaire, d’ailleurs j’ai acheté un magnifique livre sur elle (prochain billet si tout va bien).
    TOUT (ou presque) me plaît, tes liens sont vraiment géniaux. J’en connaissais déjà quelques-uns (on doit être abonnées aux mêmes blogs ou sites), mais une ptite piqûre de rappel ne fait pas de mal.
    Bon, je ne suis pas tout à fait d’accord pour Céline : je sépare toujours les convictions politiques de la création, en l’occurrence pour Céline, il a écrit parmi les plus belles pages de la littérature française, et son antisémitisme n’est pas forcément présent dans les livres.
    Beaucoup de liens féministes, je vais aller voir tout ça. Cela me fait penser à la dichotomie des magazines féminins : dans le Mme Figaro de cette semaine, qui m’est tombé sous le nez chez le médecin, il y avait un long article sur les femmes célèbres engagées aujourd’hui dans le féminisme actif, donc on parlait beaucoup du poids des apparences, de l’aspect néfaste d’Instagram et des réseaux sociaux, etc, et trois pages plus loin, les bonnes adresses de L.A. par Chiara, célèbre blogueuse et instagrameuse aux 11 millions d’abonnés, donc le contraire d’un féminisme actif pour moi… J’ADORE les magazines féminins !!!!! (et encore, c’est pas le pire que j’ai vu…)

    MY GOD : CE livre, il me le faut ! Art Queer, je me précipite chez mon libraire ! Merciii ! (pas pour mon porte-monnaie, mais bon, les livres, ça compte pas…)

    Merci encore pour le temps que tu prends à publier toutes ces listes hyper inspirantes ! ^^

    Belle journée
    Alexandrine

    Répondre

    1. Rhoooo, je suis (encore) dedans, deux fois en plus, merci !

      Je t’en prie, je suis toujours aussi fan de ton blog ! Merci à toi de continuer à écrire et publier des articles aussi inspirants.

      Je savais que la Marie-Madeleine allait te plaire, d’ailleurs j’ai acheté un magnifique livre sur elle (prochain billet si tout va bien).

      Super ! Hâte de découvrir tout ça :)

      Bon, je ne suis pas tout à fait d’accord pour Céline : je sépare toujours les convictions politiques de la création, en l’occurrence pour Céline, il a écrit parmi les plus belles pages de la littérature française, et son antisémitisme n’est pas forcément présent dans les livres.

      Je n’ai pas lu Céline, donc je ne peux pas discuter de cet aspect. Cela dit, il n’y a pas de frontières nettes et hermétiques entre un auteur ou une autrice, et son œuvre. Il en va de même pour l’art : par exemple, moi qui adore la musique de Noir Désir, j’ai beaucoup de mal à me replonger dans leurs disques maintenant que je sais que Bertrand Cantat a commis un féminicide. De même, j’ai exclu l’écoute de certaines formations de metal extrême parce qu’elles véhiculent des idées que je trouve moralement condamnables.

      Cela me semble impossible d’apprécier une œuvre sans la remettre dans son contexte et en occultant totalement la personnalité et les engagements de son auteur ou son autrice.

      En outre, je trouve justifié que l’Histoire retienne le racisme, l’antisémitisme, l’homophobie et la misogynie de certaines personnalités au même titre que leur œuvre. On est nos choix, et ceux-ci ont un impact qui va bien au-delà de notre petite personne.

      Tu dis : je sépare toujours les convictions politiques de la création. Cela m’intéresserait que tu développes un peu ce point. Pourquoi les sépares-tu ?

      Répondre

      1. Quand tu lis Céline, tu ne sens pas l’anti-sémitisme. Donc, je parviens tout à fait à occulter cet aspect de sa personnalité.
        C’est pour cette raison que je sépare opinions politiques et créateurs : si les opinions politiques se sentent dans telle ou telle création, ok, je peux comprendre que l’on s’en détourne, mais en l’occurrence pour Céline, cela ne se voit pas dans ses œuvres, donc, je continue de le lire.
        C’est pareil pour les artistes : Picasso était visiblement quelqu’un de pas forcément sympa (je pense qu’il était fortement misogyne) et pourtant, tout le monde le considère comme un génie, et on continue d’apprécier ses œuvres (pas moi, je n’aime pas Picasso). Pareil pour Courbet (raciste le Courbet, très raciste). Les exemples sont nombreux.
        Donc, je sépare toujours le créateur de ses œuvres : savoir que Courbet était raciste et très imbu de lui-même ne m’empêche pas d’apprécier la qualité artistique de son travail, même si, quand tu connais l’histoire de certains tableaux, tu vois le racisme.
        Mais c’est peut-être parce que je compartimente très bien.
        Je sais bien que qu’une œuvre est toujours liée à son environnement et à la société qui l’a vu naître, et donc, fatalement, aux opinions de son créateur, mais je m’efforce de regarder l’esthétique et l’artistique avant les opinions ou le psychisme de l’auteur.
        Sinon, je ne regarderai plus Courbet, je n’aimerai plus écouter Sacha Guitry, je ne lirai plus Céline, ou Anaïs Nin ou Marguerite Duras (et tant d’autres).
        Donc, je sépare un peu (mais sans occulter ou oublier). ^^

        Répondre

  5. Hey, on a les mêmes lunettes ^^ (ouais, j’aime faire des commentaires décalés… :D)

    J’ai ouvert plein d’onglets (tout ce que tu linkes en musique et en arts graphiques). Merci !

    Répondre

    1. Hey, on a les mêmes lunettes ^^ (ouais, j’aime faire des commentaires décalés… :D)

      Je les adore, ces p’tites lunettes. ^.^

      J’ai ouvert plein d’onglets (tout ce que tu linkes en musique et en arts graphiques). Merci !

      Cool, je suis contente que tu aies découvert quelques pépites ! Connaissais-tu Anna von Hausswolff ?

      Répondre

  6. La vache la mine d’or que tu nous offres !
    Mes futurs articles découvertes vont tellement faire pâle figure à côté ^^ »
    En tout cas merci pour tout ces liens qui ont l’air tous plus intéressants les uns que les autres !
    Je découvre juste ton blog, via Instagram, et j’en suis ravie =)

    Répondre

    1. Hello Lou, bienvenue par ici ! Et merci pour ton p’tit mot.

      La vache la mine d’or que tu nous offres !
      Mes futurs articles découvertes vont tellement faire pâle figure à côté ^^

      Je suis sûre qu’on ne parle pas forcément des mêmes choses, et puis bon tu sais quantité ne veut pas toujours dire qualité… Parfois je me dis que je « noie » un peu les lecteurices de La Lune Mauve en publiant autant de liens d’un coup… Mais il y a tellement de choses que je trouve intéressantes à partager, c’est difficile de décider de ne pas publier tel ou tel lien (même si j’édite beaucoup et ne publie pas tout, en fin de compte).

      Je découvre juste ton blog, via Instagram, et j’en suis ravie =)

      Et moi donc ! Ça me fait très plaisir de te rencontrer virtuellement. Au plaisir de te lire à nouveau !

      Répondre

  7. Superbe « webographie », merci beaucoup pour ces partages !

    Répondre

    1. Je t’en prie ! Ravie que cela te plaise !

      Répondre

  8. misspakotill

    5 mars 2018

    Encore une merveilleuse sélection !
    Chaque mois c’est un réel plaisir de découvrir ces liens et partages !

    Coffin Rock ! J’aime tellement son univers ! Et d’ailleurs c’est elle qui a organisé le challenge dont je t’ai parlé ! Il faut que je t’écrive pour ça !

    Et tu crois qu’il existe un mot pour le fait d’acheter plein de carnets sans jamais rien écrire dedans ?

    L’article de libération me fait penser au documentaire réalisé par Ovidie.

    J’ai ouvert une multitude d’onglets (tous tes liens ahaha) et me plongerai dedans au fur et à mesure ! J’ai hâte !

    Répondre

    1. Encore une merveilleuse sélection !
      Chaque mois c’est un réel plaisir de découvrir ces liens et partages !

      Mrouh ! ♥︎

      Coffin Rock ! J’aime tellement son univers ! Et d’ailleurs c’est elle qui a organisé le challenge dont je t’ai parlé ! Il faut que je t’écrive pour ça !

      Ah oui, écris-moi !

      Et tu crois qu’il existe un mot pour le fait d’acheter plein de carnets sans jamais rien écrire dedans ?

      Oh oui, en japonais, sûrement ! :D

      L’article de libération me fait penser au documentaire réalisé par Ovidie.

      J’en avais parlé le mois dernier je crois, mais à ce moment-là il n’avait pas encore été diffusé. Tu fais bien de m’en reparler du coup, j’ai jusqu’au 6 avril pour le regarder. Merci ! :)

      Répondre

  9. C’est toujours un plaisir de me perdre chez toi. J’ai pleins de nouvelles adresses que j’ai hâte de suivre. Merci de ton travail monstre d’archiviste!!

    Je retiens en particulier Margaret Neilson Armstrong <3

    Comme tu songe à te faire un podcaste, puis-je te suggérer 'For the Wild' comme gabarit d'inspiration? Mise à part son contenu écolo-on-focuse-sur-le-positif qui est devenu indispensable à mon moral, la mise en forme entrevues/musique est incomparable. (Parce qu'il y en a des podcast botchés, disons-nous-le.)

    Répondre

    1. C’est toujours un plaisir de me perdre chez toi. J’ai pleins de nouvelles adresses que j’ai hâte de suivre. Merci de ton travail monstre d’archiviste!!

      Je t’en prie, cela me fait vraiment plaisir de savoir que tu as pu y trouver quelques pépites ! D’ailleurs, grâce à ton pot pourri, j’ai aussi découvert quelques blogs bien chouettes. Le cercle vertueux du partage !

      Comme tu songe à te faire un podcaste, puis-je te suggérer ‘For the Wild’ comme gabarit d’inspiration? Mise à part son contenu écolo-on-focuse-sur-le-positif qui est devenu indispensable à mon moral, la mise en forme entrevues/musique est incomparable. (Parce qu’il y en a des podcast botchés, disons-nous-le.)

      Super ! Merci pour cette recommandation, je vais aller écouter ça ! :)

      Répondre

  10. Mon navigateur a planté : trop de liens ouverts :P
    Très belle sélection de liens, comme à ton habitude, j’ai vraiment hâte de lire tout ça !
    (et je suis super contente de trouver plusieurs liens de Simonæ dedans <3)

    Répondre

    1. Mrouh ! ♥︎

      Répondre

  11. Maïtané

    7 mars 2018

    J’ai hâte de plonger dans tout ces liens mais je suis obligée de te dire à quel point je trouve l’illustration de ce billet belle et poétique <3

    Répondre

    1. Merci beaucoup ! Je l’aile beaucoup aussi ! ☺️

      Répondre

  12. Hello,

    bon j’ai lu l’article sur « j’ai enfanté l’antéchrist » (le pire étant que moi en plus j’ai récidivé et j’ai donc deux gremlins en puissance…) ça m’a bien fait rire. J’ai aussi lu l’article sur la médecine et son rapport à l’obésité que j’ai trouvé passionnant parce que je prends conscience qu’en Allemagne le rapport au corps est décidément très différent et que cela se répercute jusque dans la médecine généraliste (ici pas de pesée systématique par exemple). Bref, encore une raison de ne pas envisager de retour. Sinon l’article sur le polyamour est aussi super intéressant, j’ai appris plein de trucs.
    En tout cas, merci pour le partage !!

    Répondre

    1. J’ai aussi lu l’article sur la médecine et son rapport à l’obésité que j’ai trouvé passionnant parce que je prends conscience qu’en Allemagne le rapport au corps est décidément très différent et que cela se répercute jusque dans la médecine généraliste (ici pas de pesée systématique par exemple).

      Ah ouais intéressant ! La pesée, lorsque nécessaire, ne serait pas problématique si les médecins français ne ressentaient pas ce besoin irrépressible de « fat-shamer » leurs patient·es…

      Sinon l’article sur le polyamour est aussi super intéressant, j’ai appris plein de trucs. En tout cas, merci pour le partage !!

      Cool ! :)

      Répondre

  13. Encore une belle fournée de liens, merci beaucoup ! :)
    Je ne vais pas rebondir sur tout, sinon je vais pondre une tartine, donc juste :

    • Encelade <3
    • en pleine écoute frissonnante de Anna von Hausswolff qui va terminer dans mes playlists inspirantes, très clairement ! C'est juste… wahou !
    • merci pour ce bel article sur l'introversion – j'ai découvert le terme aussi peu avant ma trentaine et ça m'a fait un bien fou de me rendre compte que non, je n'étais pas bizarre ou socialement inadaptée, mais simplement introvertie. C'était un trait de caractère, et des tas d'autres gens le possèdent aussi.
    • le DIY des cartes cosmiques, trop bien ! :)
    • petite précision de bibliothécaire qui voit souvent cette erreur de traduction due au faux-ami : librarians signifie bibliothécaire, donc ces femmes à cheval sont en fait des bibliothécaires qui prêtent des livres (elles ne les vendent pas) :)
    • un grand merci d'avoir partagé mon billet ! C'est super gentil – et c'était une super expérience, j'espère vraiment qu'ils vont la promener dans d'autres villes françaises, cette expo

    Répondre

    1. en pleine écoute frissonnante de Anna von Hausswolff qui va terminer dans mes playlists inspirantes, très clairement ! C’est juste… wahou !

      Super, je suis contente que sa musique te plaise !

      petite précision de bibliothécaire qui voit souvent cette erreur de traduction due au faux-ami : librarians signifie bibliothécaire, donc ces femmes à cheval sont en fait des bibliothécaires qui prêtent des livres (elles ne les vendent pas) :)

      Ah mais oui ! Je vais corriger de ce pas, merci de me l’avoir indiqué.

      un grand merci d’avoir partagé mon billet ! C’est super gentil – et c’était une super expérience, j’espère vraiment qu’ils vont la promener dans d’autres villes françaises, cette expo

      J’espère aussi ! Le concept est génial ! Et de rien pour le lien, je lis ton blog silencieusement, certes, mais je le lis :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents