Nous sommes le 21 décembre, date un peu magique qui marque à la fois le solstice d’hiver, la nuit la plus longue de l’année, mais aussi Yule, le dernier sabbat annuel.

Yule est une célébration païenne du retour de la lumière et des jours qui s’allongent. Si vous souhaitez en savoir plus, allez faire un petit tour chez La sorcière enquête, qui explique tout ça très bien.

Autant, pour moi, Noël résonne avec « christianisme », « injonctions familiales » et « traditions cheloues », autant Yule est une occasion de célébrer la fin d’année de manière plus créative et plus libre, affranchie ou presque d’une fête chrétienne que je célèbre par habitude mais pas par conviction.

Mari Lwyd

En parlant de tradition hivernale différente, le hasard a voulu que, lors d’une énième promenade sur les Internets, je tombe nez à nez avec Mari Lwyd, une ancienne coutume du Pays de Galles.

Mari Lwyd (qui se prononce « Mary Loyd », à l’anglaise) est une sorte de cheval de l’autre monde, caractérisé par une tête de cheval mort, généralement montée au bout d’un bâton, et recouverte d’un drap.

Mari Lwyd traditionnel

Traditionnellement, le Mari Lwyd est trimballé de porte à porte par un groupe d’hommes qui chantent des airs étranges, auxquels répondent les habitants en chantant, et ainsi de suite. Si les habitants de la maison cessent de chanter, alors le Mari Lwyd et sa troupe ont le droit de rentrer dans la maison pour boire des coups !

Mari Lwyd remis au goût du jour

De nos jours, cette tradition est toujours célébrée, réactualisée notamment par des femmes s’intéressant aux anciennes coutumes du Pays de Galles.

Sur la vidéo ci-dessous, on voit ainsi la cérémonie du Mari Lwyd, réactualisée et célébrée devant le Museum of Witchcraft and Magic situé à Boscastle, en Cornouailles (un musée que je rêve bien entendu de visiter !).

Bref, je me suis dit que ça serait complètement lunemauvien de célébrer Yule en compagnie de Mari Lwyd et, ainsi, participer à la réactualisation de cette coutume : non seulement parce que le clergé anglais l’a combattue pour cause de paganisme indécent, et que parler de ce qui agace l’Église est un prétexte suffisant en soi, mais aussi pour contribuer à la démarche de féminiser cette tradition qui semble avoir été longtemps portée par des groupes d’hommes.

Edith : Atlas Obscura vient aussi de publier un article sur Mari Lwyd !

« Crafternoon » avec Miss Pakotill

Comme vous pouvez l’imaginer, la découverte du Mari Lwyd m’a plongée dans un état d’euphorie qui a duré plusieurs jours.

Mais ça a carrément viré à l’obsession quand Miss Pakotill (alias Rozenn) s’est jointe à moi un samedi après-midi pour dessiner.

Vous savez à quel point je raffole des « crafternoons » (contraction de « craft », l’art, le fait de faire des choses avec ses mains, et « afternoon », l’après-midi), ces ateliers créatifs à quatre mains ou plus : j’en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur La Lune Mauve, et je peux même dire que c’est devenu ce que j’attends le plus quand je passe du temps avec mes amies créatives !

Cela fait presque deux ans que j’ai découvert l’univers de Rozenn sur Instagram, initialement grâce à sa passion pour les vide-greniers : en effet, nous partageons toutes les deux un goût immodéré pour les papillons et insectes naturalisés ainsi que pour les curiosités vintage, mais aussi pour l’art alternatif, les bizarreries, les chats et les tatouages.

Mais je suis vite tombée amoureuse de ses créations, notamment de ses dessins pointillistes dont le style frais, sombre et mignon me parle énormément. Rozenn est une artiste pluridisciplinaire dont la curiosité et la créativité n’ont, semble-t-il, pas de limite ! Je trouve cela très inspirant de voir quelqu’un s’essayer à autant de médias différents : dessin, sculpture, textile…

J’en reviens à notre crafternoon. Ainsi donc, j’ai partagé mon enthousiasme pour Mari Lwyd avec Rozenn : après quelques recherches, nous sommes parties à l’attaque de nos feuilles blanches, avec pour défi d’illustrer chacune à notre façon l’étrange bestiole, à grand renfort de thé, de banana cake végane et de piapias. C’était le paradis !

Rozenn en plein dessin, sous le regard bienveillant (?) de Lucifer.
Le plaisir simple et ô combien satisfaisant d’étaler toutes ses affaires de dessin !

Rapidement, Rozenn a suggéré d’ajouter du doré à nos dessins, ce qui a fait tout de suite tilt dans ma tête : en effet, je suis littéralement obsédée par les dessins de Orphé Achéron, qui dépeint des scènes et des personnages mythologiques tout en maniant le noir et le doré à la perfection. J’en suis bien évidemment à des années-lumière, mais la perspective de créer quelque chose dans le même esprit m’a plu.

Lorsque ce crafternoon s’est terminé, nous étions loin d’avoir terminé nos Mari Lwyd. Qu’à cela ne tienne, nous avons continué à dessiner chacune de notre côté les jours suivants, nous envoyant régulièrement des photos de nos progrès par SMS. Quand Rozenn m’a enfin envoyé la version finale de son dessin, j’avoue, j’étais hystérique !

Le doré est une vraie plaie à scanner, sachez-le. Nous avons fini par trouver le salut en photographiant nos dessins puis en les retouchant dans Photoshop.

De mon côté, voici l’avancement progressif de mon Mari Lwyd, du croquis initial en passant par l’encrage nerveux jusqu’à la couche de Colorex doré :

Comme d’habitude, j’ai raté plein de trucs, mais je me suis beaucoup amusée ! D’ailleurs, je trépigne déjà d’impatience en attendant notre prochain crafternoon, pendant lequel on s’est promis de fabriquer des trucs en plastique fou.

Edith : Rozenn a publié sur son blog un compte-rendu de ce crafternoon.

Revue de web

Allez hop, le moment est venu de partager avec vous la dernière lovelist de l’année ! Comme je n’en ai pas publié en novembre, celle-ci est particulièrement touffue et croustillante. Enjoy !

Il y a un an : mes favoris de novembre et de décembre 2016.

Menstrues : Les Suédois choqués par une expo sur les règles. Sur le même thème : la vidéo Comment les règles sont devenues taboues (pas de sous-titres hélas). (Via Stefie.)

Sailor Moon : un tatouage « Sailor Moon dark » absolument ouf. (Via Hellgy.)

Gothique : à Barcelone, visite du musée des carrosses funéraires.

Curiosités : les monstres de Bomarzo, vallon du hors temps. Une promenade insolite en Italie, en 1954.

Féminisme : une nouvelle émission radio de DégenréE, qui cherche à savoir comment donner forme, dans la vie réelle, aux mouvements de dénonciation qui sont nés sur Internet, comme #balancetonporc et #metoo.

Sur le même sujet : les « Silence Breakers », ces meufs qui ont brisé la loi du silence à propos du harcèlement sexuel à Hollywood, élues personnalité de l’année par le magazine Time. (Via Mariane Périn.)

Au-delà : une brève histoire des expériences de mort imminente négatives. (Via Nim.)

Littérature : comment Stephen King s’est plongé dans l’enfer des violences faites aux femmes. (Via Annso.)

Traduction : comment expliquer l’expression « cucul la praline » à des anglophones ? (Via Hellgy.).

Présentation de soi : récemment, pour préparer mes conférences au sujet de l’accessibilité web, j’ai dévoré le blog de Karl Groves. Un billet plus général a toute sa place ici : “Weird” people need to stop whining. Ou pourquoi les personnes très tatouées devraient apprendre, selon lui, à se camoufler dans leur milieu professionnel pour ne pas nuire à la façon dont elles sont perçues par leurs collègues et clients. Réflexion intéressante, même si je ne suis pas sûre d’être entièrement d’accord.

Podcasts : les Champs Libres publient quasiment toutes les conférences qui y ont lieu sous forme de podcasts. Niveau thématiques, il y en a pour tous les goûts : des réflexions sur le travail, l’histoire, le bien-être, aux rencontres avec des autrices et auteurs, etc. Des heures et des heures d’écoute en perspective !

Disney : de très jolis concept art pour La Reine des neiges, par l’artiste russe Julia Kalantarova.

Activisme : le manuel de la Justicière Lesbienne, à télécharger gratuitement. RÉFLÉCHIS-Y. Être gentille ne te mènera nulle part. Les filles sages et obéissantes finissent toujours couchées sous la table du maître, comme les chiens, à manger ses miettes. ES-TU NÉE POUR TE CACHER ET BOUILLONNER ? NON. D’autres brochures à télécharger sur le site des Hystériques Associées.

Violet : la secte des adorateurices de mauve a encore frappé ! La couleur « ultra violet » a été élue couleur de l’année 2018 par Pantone. (Via Stef, Stella Polaris, Llune, Stefie et Dixie, qui ont toutes pensé à m’annoncer la nouvelle ! ♥︎)

Sur le même thème : plein de beaux documents vintage avec du violet. (Via Mealin.)

Bonus : la plus grande cave remplie d’améthystes au monde ! (Via Marie.)

Sexe : « La norme virile valorise le pénétrant et stigmatise le pénétré », déplore la philosophe Olivia Gazalé. (Via Diane.)

Tératologie : les sirènes américaines et indiennes, des superstitions des navigateurs européens. Avec en bonus un lien vers le livre Les monstres marins de Armand Landrin qui date de 1870.

Cinéma : Rotten Apples, le site qui vous dit si vos films préférés ont été produits, créés, écrits ou interprétés par des agresseurs sexuels.

Vélo : un tutoriel pour pimper votre bicyclette !

Alsace : quelques bonnes adresses à Strasbourg, avec plein de belles photos.

Expo : photos et compte-rendu de l’expo Picasso à Landerneau.

Pour cogiter : « mais détends-toi ! » Histoire en BD d’une injonction permanente vis-à-vis des femmes.

Self-care : les relations toxiques, et comment se sauver. Et ce thread Twitter, sur le même sujet, par la même personne, deux ans plus tard. Un jour, je vous dirai toute l’admiration que j’ai pour Dame Fanny.

Cyber-harcèlement : « Chroniques de l’impunité 2.0 » : un docu donne la parole aux femmes cyber-harcelées. Voir le documentaire sur le site de LCI.

Réseaux sociaux : comment corriger les troubles de l’information ? Les réseaux sociaux ont fait de nos vies un spectacle permanent, ce qui rend problématique l’acte de s’informer sans être exposé.

Dessin : le défi « 100 dessins de cuisine » de Sophie vaut le détour.

La vérité est ailleurs : quand le Pentagone enquêtait sur les ovnis.

Super honorée je suis en découvrant que TwoFaceLizzie a parlé de La Lune Mauve dans sa vidéo NICE THINGS | Favoris du moment #1, en janvier dernier. Merci !! ♥︎

Écriture inclusive : Slate.fr choisit l’accord de proximité. De plus, 314 profs et instits s’engagent à ne plus utiliser la règle de grammaire « Le masculin l’emporte sur le féminin ».

Moldus : OMG, un escape game sur le thème de Harry Potter ouvre ses portes à Paris !

Souffrance au travail : Aider un proche en burnout : comprendre, entendre et agir.

Narcissisme : un autre article lié au burnout, partagé par Marie-Cécile, avec une approche philosophique : Marie-Anna Morand : « Sois toi-même mais sois conforme ».

Dès l’enfance, à l’école, en entreprise, partout, on vous liste les caractéristiques, les qualités et les défauts. On vous réduit à un être, toujours limité, et débrouillez-vous pour vivre avec, et surtout, pensez bien à être unique ! Ceux qui croient au développement personnel pensent qu’ils peuvent transcender cet être si imparfait en montant à une échelle. Les autres prennent un autre chemin pour changer, en acceptant l’idée que leur être est une illusion, qu’ils n’ont pas d’essence, et que changer, c’est déconstruire ce qu’ils croyaient pour construire autre chose, à coup d’esprit critique et de création de sens.

Environnement : une vidéo de 30 minutes et en anglais qui propose des alternatives écologiques à l’inhumation.

Mayday, Mayday : Le Seigneur des Anneaux va être adapté en série télé.

Clins d’yeux : découvrez toutes les références pop visibles dans la saison 2 de Stranger Things.

Blog : je découvre le blog Biobeaubon 15 ans après tout le monde, grâce aux articles L’expatriation en couple, conseils pour préparer son aventure et Personal branding ou réalité ?

Cartes postales : un article en français sur le Postcrossing.

Biquettes : Leanne Lauricella a fondé le refuge Goats of Anarchy, qui soigne les chèvres blessées et handicapées. Cette vidéo présente l’initiative. Il y a même un livre dont les bénéfices vont directement au refuge. SO MUCH LOVE! (Via Llune.)

Étoiles : Nicholas Buer prend des photos magnifiques de cieux étoilés. (Via Ludivine.)

Animaux fantastiques : le nouvel opus des Fantastic Beasts a été annoncé pour le 18 novembre 2018. Mais alors, quel dommage que Johnny Depp soit de la partie ! J’avoue, je suis bien déçue que J.K. Rowling défende son maintien au casting.

Blackface : pourquoi le fait de se déguiser en personne noire est-il raciste ?

Shut up and take my money : la bijouterie Galibardy est située à Brick Lane, au Old Spitalfields Market, et pourtant je ne les découvre qu’à l’instant sur le net, grâce à Anne-So. Au programme : des crânes, des lunes, des motifs art déco, et des chats. Miiii.

Bague en argent avec hématite
Bague en argent avec hématite Galibardy.

Renaissance : Alva a décidé de reprendre en main son blog, ☽ INTERNET PUKE ☾, et c’est COOL.

Pop : une interview d’Étienne Daho, qui m’a pas mal intéressée même si je ne suis pas spécialement fan de sa musique. Le succès, ça ne vous concerne pas, en fait. Ce sont les autres qui décident que vous êtes la voix qui les dorlote, qui parle de leurs tourments. D’avoir été élu, c’est à la fois un truc génial et un monstre qui débarque dans votre vie. Y a pas de bouquin qui existe pour vous expliquer comment ça marche.

Auvergne : si vous aimez le dessin et les voyages, vous allez forcément aimer ce fabuleux carnet de croquis dédié à Clermont-Ferrand ! Sophie raconte la genèse de ce projet sur son blog.

Sassenach : Fanny clame haut et fort son amour pour Outlander (et Jamie Fraser). Billet garanti 100 % sans spoiler.

Attention aux spoilers là par contre : un article explique comment Outlander prend le thème du consentement sexuel très au sérieux. À titre personnel, j’aime cette série aussi parce qu’elle traite du désir féminin.

Sur le même sujet, un truc de grosse nerd : Les conventions Outlander – Expérience et conseils.

Pour terminer, l’office du tourisme d’Écosse a publié une carte au format PDF qui recense tous les lieux de tournage de la série Outlander. Parfait !

Citation : Une belle citation d’Anaïs Nin sur l’écriture. Écrire doit être une nécessité, tout comme la mer a besoin des tempêtes, et j’appelle cela respirer…

Licornes : pour les Fabulus of Unicorns, être une licorne est un art de vivre. (Via Stef.)

Normandie insolite : visite du musée Flaubert et d’histoire de la médecine, à Rouen, un vrai cabinet de curiosités ! Profitez-en pour découvrir le blog bien chouette d’Alexandrine, au passage.

Histoire : l’histoire oubliée des Young Lords, les Black panthers latinos, féministes et pro-gays. (Via Mademoiselle Titam.)

Rennes : Titiou Lecoq sera en dédicace à la librairie La Nuit des Temps le vendredi 12 janvier 2018. Ovidie et Diglee quant à elles y dédicaceront le 6 avril. Joie et féminisme dans les cœurs ! Edith : lisez mon compte-rendu de la rencontre avec Titiou Lecoq.

Sans transition : avoir des enfants peut nuire gravement à votre santé.

Musique : Björk vient de sortir Utopia, qui dépeint un paradis libéré du pouvoir patriarcal. Je suis déjà conquise par la pochette hyper cheloue (feat. un maquillage extraordinaire créé par la maquilleuse Hungry). À noter : Rough Trade vend le double vinyle couleur pêche d’Utopia, limité à 5000 exemplaires. C’est la seule version colorée qui existe de ce vinyle.

Un autre article sur le phénomène, avec plein de photos bien awkward : The Utopian: Björk On Loss, Moving On, Activism & Seeking Change. (Via Mina.)

Écosse (oui, encore) : que faire à Glasgow ?

S’il ne devait en rester qu’un : le Inktober 2017 de Diglee, consacré aux poétesses. Les mots me manquent pour exprimer toute l’admiration que j’ai pour son travail d’illustration féministe et interstellaire.

Beauté : tutoriel maquillage pour les femmes déficientes visuelles. Je découvre le blog de Babeth, qui est rempli d’articles passionnants sur la vie quotidienne avec un handicap visuel.

Rouquins : un festival de rousses et de roux près de Rennes en août 2018 (Via Magali.)

Crazy Hair Club : favorables au mariage gay, ces Australiens ont teint leurs cheveux couleur arc-en-ciel.

Végéphobie : pourquoi certaines personnes détestent-elles les véganes ?

Presse : Yes, Virginia, there is a Santa Claus. Histoire du plus célèbre éditorial de tous les temps.

Road trip du côté du Joshua Tree.

Art : de la dentelle de papier à tomber.

Environnement : doit-on renoncer aux paillettes pour sauver les océans ? (Via Miss Pakotill et Stef.)

Histoire : les mains de bébé observées sur des peintures rupestres seraient en fait des pattes de reptiles. (Via Rough Dreams.)

SM / NSFW : dans la vie de Cathy, dominatrice professionnelle de 57 ans.

Wishlist : une box mensuelle pour sorcières ! (Via La sorcière enquête.)

Visite insolite : la maison Picassiette à Chartres se trouve en bonne place dans ma liste d’endroits à visiter absolument.

Histoire de l’art : Odilon Redon et le vitrail symboliste.

Eye candy : de bien jolis squelettes et écorchés et un recueil de chansons médiéval en forme de cœur à voir chez Mealin.

Trésor : Un demi-siècle d'archives : le beau cadeau de Neil Young à ses fans.

C’est vrai que maintenant que vous me le dites : pourquoi tout le monde tire la tronche sur les photos d’époque ? (Via Didier.)

Vampires : relire et revoir Dracula (Stoker + Coppola) quand on s’est éveillée au féminisme entre temps.

Podcast : Les femmes, le pouvoir et la musique. D’Aliénor d’Aquitaine à Aliénor de Bretagne, quelles voix pour ces femmes au pouvoir entre le XIIème et XIIIème siècle ? (Via Hypathie.)

Documentaire : Robin Williams, un génie de la comédie. (Via Candice.)

Contraception : 50 ans de Ia loi Neuwirth: Quand la pilule faisait flipper les députés. Extrait choisi : Les maris ont-ils songé que désormais c’est la femme qui détiendra le pouvoir absolu d’avoir ou de ne pas avoir d’enfant en absorbant la pilule, même à leur insu ? Les hommes perdront alors la fière conscience de leur virilité féconde, et les femmes ne seront plus qu’un objet de volupté stérile. LOL.

Années 80 : un pins Popples et un pins Polly Pocket, oh my !

Anatomie : de superbes illustrations vintage du corps humain.

LOL : des chats photomanipulés qui m’ont fait bien rire ! (Via Hellgy.)

Cristaux éphémères : des illustrations vintage de flocons de neige.

Presse : je ne suis pas toujours d’accord avec Causette, mais je suis quand même bien contente qu’un magazine féministe grand public continue à paraître malgré ses récents problèmes financiers. En plus, le numéro de décembre est consacré aux sorcières (et la couverture est mauve, COMME PAR HASARD !).

Edith : depuis, hélas, Causette a déposé le bilan. Mais le numéro de janvier sortira comme prévu. (Via Eliness.)

Edith 2 : décidément, que de rebondissements ! Causette ne dépose pas le bilan, mais cherche un repreneur.

Causette décembre 2017

Créativité : chez Zoetica, les crafternoons consistent à dessiner sur des gâteaux de Noël.

Handicap : au Royaume-Uni et en Australie, certaines chaînes de supermarché réservent une « heure silencieuse » dans la journée pour accueillir les clients autistes et leurs accompagnants. Un aménagement spécial, avec lumière et volume sonore réduits. (Via Une handicapée.)

Chats : Catlas Obscura, une liste qui recense tous les lieux insolites liés aux chats sur Atlas Obscura. Une idée bien cool !

Histoire de l’art : The curious history of Phyllis on Aristotle explique d’où vient cette représentation du grand philosophe à quatre pattes, chevauché par une femme plus ou moins dévêtue. Sur la même thématique, Wikipédia explique en quoi consiste le topos du « Power of Women » (Weibermachat), fréquent dans la peinture classique. (Via la toujours excellente newsletter de Stella Polaris.)

Idées cadeaux : Fanny liste les 30 meilleures boutiques de cadeaux de Paris. Pour un·e amie·e lunemauvien·ne, direction Curieux, Jour de Broc ou Artazart !

Sirènes : je ne me lasse pas des belles sirènes rousses aux écailles métallisées peintes par Victor Nizovtsev.

Fierté : Si un jour quelqu’un vous dit : “C’est pas possible”, bah faites-le quand même ! C’est super important, obstinez-vous ! Je suis tellement fière de Laurence qui a pris la parole devant des lycéen·ne·s pour leur parler de son parcours de designer.

Dessin : encore un billet pour se languir devant la beauté des dessins de Nimwendil.

Sciences nat’ : de potentielles heures d’exploration et de découvertes sur le Tumblr Scientific Illustration.

Cimetières : le livre 199 Cemeteries To See Before You Die est attendu de toute urgence dans mon petit soulier.

Poils : le mois dernier, je vous parlais de vieilles gravures représentant Marie-Madeleine recouverte de poils. Cet article en parle également, en se concentrant sur Marie d’Égypte, et en illustrant le tout avec pas mal d’autres visuels. (Via Medieval Manuscripts.)

Espace : les belles volutes de l’atmosphère sur Jupiter. Et d’autres photos hallucinantes de l’espace, prises en 2017.

Ça pue : les États-Unis abrogent la neutralité du Net, un principe fondateur d’Internet.

Écologie : Christelle raconte comment sa compagne et elle tendent vers une consommation quotidienne plus raisonnée.

Bibliophie féline : l’émouvante histoire de Max, le chat qui voulait juste aller à la bibliothèque.

Muse : ma chouchoute Moth Mouth, dont j’adore feu le blog, est de retour sur Instagram. ♥︎

Appropriation culturelle : la « mode tribale » est un problème (en anglais).

Sauvetage : La Mutinerie, lieu féministe et queer culte de Paris, est menacée de fermeture. Une campagne de financement participatif est en cours, participez si vous le pouvez, ne serait-ce qu’en passant le mot autour de vous !

Disquaire : Lisa Pereira est la seule femme disquaire de Toronto, et explique trois manies agaçantes de ses clients dans la petite vidéo Lessons in a Record Store Etiquette (en anglais).

Mioum : un cake végane poire et cardamome.

Normandie pittoresque : que faire à Étretat ? Deux jours près des falaises mythiques.

Memento mori : des crânes géants créés par Ron Mueck créent un effet saisissant dans un musée en Australie. Voilà une œuvre que je rêverais de voir !

Esprit es-tu là ? La musicienne Jill Tracy révèle The Secret Music of Lily Dale, un projet musical et spirituel sans précédent.

Femme à barbe : la Wellcome Collection, à Londres, (qui est un super musée dont l’entrée est gratuite et où je vous conseille chaleureusement d’aller faire un tour tellement c’est bien), vient de faire l’acquisition de ce portrait de Barbara van Beck, une artiste et femme d’affaire du 17e siècle atteinte d’hypertrichose.

Hallucinant : les derniers « poumons d’acier », ces appareils de ventilation à pression négative qui permettent à des personne de respirer en cas d’insuffisance de la ventilation pulmonaire.

Histoire : vidéo de la conférence « L’expression des émotions au Moyen-Âge », avec notamment plein d’émotions qui n’existent plus aujourd’hui, comme la componction ou la vergogne. (Un mot à propos de la vidéo : aucun sous-titre, par contre il y a une traduction en LSF.)

Féminisme : toutes les archives de la revue féministe Le Torchon brûle (1970 – 1973) sont en ligne.

Pratique : une extension pour télécharger les images de Gallica en haute définition.

Vacances : 15 locations Airbnb merveilleuses et insolites en Irlande.

Français : comment ne plus confondre les mots « funéraire », « funeste » et « funèbre » ? (Via Mina.)

Infiniment petit : une maison de poupée pour sorcières.

Mystères de la nature : les étranges murmures des oiseaux. Une vidéo impressionnante.

Anatomie : les dissections en tissu de Sabine Feliciano. Magnifique !

WTF : des mascottes japonaises coincées dans des portes.

NSFW : un sublime street art féministe signé Maïc Batmane, qui hélas a été arraché par la police quelques jours plus tard… L’illustration entière est visible sur le site de l’artiste.

Le lien important qui fait pleurer : l’agonie d’un ours polaire devient le symbole du changement climatique.

La vidéo montre un ours polaire lutter pour se nourrir, usant des dernières forces qu’il lui restait, son pelage blanc couvrant son corps frêle. (…) En reportant l’histoire de cet ours polaire, Nicklen (le photographe naturaliste qui a tourné la vidéo, ndlr) espère porter un message plus large sur le changement climatique et ses effets dévastateurs. (…) Quinze ans plus tard, la situation est pis encore que ce que les scientifiques ne pouvaient prédire.

Web design : The Hunt for the Cheshire Cat est à la fois un site web sublime et une chasse au trésor atypique dans Londres. (Via Stef.)

L’instant gratitude, édition 2017

Il est temps de clore ce billet fleuve. Voici la liste de ce qui a positivement marqué mon année. C’est cité évidemment dans le désordre, et encore je ne parle que des choses dont je peux parler en public…

  • Mes ami·e·s ♥︎, en particulier toutes celles et ceux qui m’ont hébergée et nourrie cette année
  • Avoir trouvé un super boulot, et travailler avec des personnes ultra cool au quotidien, sur un sujet passionnant
  • Mes trouvailles annuelles en vide-greniers
  • Avoir osé faire des trucs qui me terrorisaient : préparer et donner une formation, donner plus de conférences, me remettre à publier des billets de blog professionnels
  • Le concert de Tori Amos au Grand Rex, et celui de Myrkur à Rennes
  • La mer
  • Revoir une copine après 10 ans d’aventures chacune de notre côté
  • Le pad thaï
  • Voir que mes ami·e·s évoluent dans leurs vies respectives
  • Les piapias
  • Passer du temps dans l’est avec Laurence
  • La puissance qui émane des projets à plusieurs (crafternoons)
  • Mon huitième voyage à Londres (toujours pas lassée !)
  • Faire visite Rennes à mes ami·e·s de passage
  • Avoir découvert Édimbourg
  • Les nouvelles personnes rencontrées cette année
  • Les découvertes humaines et culturelles faites grâce au Postcrossing
  • Avoir visité le château de Combourg aux côtés de Stella Polaris
  • Avoir été suivie par un conseiller Paul en Bois compétent
  • Le jour où j’ai appris qu’un ami proche atteint d’un cancer est passé en rémission
  • Les meufs féministes qui m’aident chaque jour à ouvrir les yeux et à devenir plus forte
  • Avoir relancé La Lune Mauve
  • Ma collection de vinyles qui commence à être sympa
  • Ma rencontre avec Steven Wilson à Londres
  • Mon séjour annuel à Lyon
  • Tous les clins d’œil, liens et fantastiques courriers reçus cette année
  • Mon kiné
  • Le soutien inconditionnel de l’être aimé, pour le meilleur et pour le pire
  • Avoir commencé le yoga, meilleure initiative de l’année

Sur ce, il me reste à vous souhaiter de bonnes fêtes ! Courage en particulier à celles et ceux qui vont les passer dans des conditions familiales hostiles.

À suivre sur La Lune Mauve : un billet consacré à mon dernier « book haul », et un autre à la magie et à la sorcellerie en BretagneAbonnez-vous par email ou par RSS pour ne rien rater !

J’espère que ce billet vous a plu. À bientôt !

kReEsTaL

Déjà 24 commentaires

  1. Je suis absolument abasourdie par ton avalanche de lien ! Mais comment fais-tu pour dénicher autant de pépites en un mois seulement ? Tu me renvoies une toute autre image du web que celle qui me déçoit tant actuellement !

    Je n’ai fait que parcourir la liste pour le moment, juste une petite note : Causette a depuis déposé le bilan

    Répondre

    1. Coucou Eli !

      Ah zut pour Causette, mais merci pour le lien, je m’en vais de ce pas mettre à jour mon billet ¡

      Je suis absolument abasourdie par ton avalanche de lien ! Mais comment fais-tu pour dénicher autant de pépites en un mois seulement ? Tu me renvoies une toute autre image du web que celle qui me déçoit tant actuellement !

      Je les accumule un peu chaque jour ; dès que je tombe sur un lien intéressant, hop, je mets à jour mon billet en avance, qui se construit ainsi progressivement tout au long du mois. Je serais incapable de faire un tel travail si j’attendais le dernier moment ! C’est aussi par réaction à ce que je considérais comme un appauvrissement du web que je me suis mise à publier ce genre de billets. Je m’étonne chaque jour des trésors qui continuent à être publiés, souvent de manière confidentielle. J’espère que tu trouveras parmi cette liste quelques pépites à te mettre sous la dent. :)

      Répondre

  2. Coucou Marie,

    J’aime beaucoup l’idée de célébrer cette période non pas par le biais Noël-pseudo-religieux-corvée-sociale-obligatoire (je n’aime pas cette période, ça se sent, je crois ^^°) mais plutôt sur l’idée du renouvellement, par le solstice d’hiver & les célébrations qui s’y raccrochent. Merci pour la découverte de Mari Lwyd !

    Je suis toujours très contente de découvrir ta lovelist du mois, qui me permet de me rappeler que le web est rempli de joli choses, et non pas simplement le synonyme de boulot qu’il est devenu pour moi au fil des années. Je n’ai jamais le temps ou l’envie (j’espère pouvoir l’avoir à nouveau en 2018) d’en faire autre chose qu’un espace professionnel, et ça me chagrine un peu, tes lovelists sont donc toujours un bol d’air frais et de culture bienvenu pour moi ^^

    ça m’inspire et me donne envie de faire revivre mes propres projets web perso, en plus :)

    Répondre

    1. Coucou My ! Merci pour ton petit mot !

      J’aime beaucoup l’idée de célébrer cette période non pas par le biais Noël-pseudo-religieux-corvée-sociale-obligatoire (je n’aime pas cette période, ça se sent, je crois ^^°) mais plutôt sur l’idée du renouvellement, par le solstice d’hiver & les célébrations qui s’y raccrochent.

      Tout pareil, le manque de luminosité et la surabondance de bouffe me font penser à une période d’hibernation, avant un renouveau fort attendu au printemps.

      Merci pour la découverte de Mari Lwyd !

      xx

      Je suis toujours très contente de découvrir ta lovelist du mois, qui me permet de me rappeler que le web est rempli de joli choses, et non pas simplement le synonyme de boulot qu’il est devenu pour moi au fil des années.

      Ah, je comprends tellement ! J’ai toujours aimé faire des listes, mais j’avoue que cette manie des revues de web a repris du poil de la bête il y a un an environ, alors que j’étais en pleine « crise d’Internet », et que tout m’y semblait extrêmement vain, violent et narcissique.

      Je réalise, billet après billet, que le net est neutre en soi, et qu’on peut y trouver du très mauvais comme du très bon. Hélas, le très mauvais est, paradoxalement, plus populaire car il ne demande bien souvent pas à réfléchir ou à fouiller.

      Le net contient en réalité des trésors, des choses très inspirantes, belles et motivantes, et je trouve ça important de les partager à mon tour, pour entretenir le cercle vertueux de la créativité et de la générosité. Cela me fait vraiment plaisir de savoir que tu découvres des choses grâce à cela !

      ça m’inspire et me donne envie de faire revivre mes propres projets web perso, en plus :)

      Yeah ! Je t’y encourage :)

      Répondre

  3. Un box pour sorcières ? Je file voir ! La bijouterie Galibardy a l’air de faire des oeuvres-d’art, je file voir aussi ^^ Et j’adore le concept de « crafternoon », surtout que vous avez réalisé vraiment quelque chose de magnifique chacune ! D’ailleurs je ne connaissais pas la tradition de Mary Lwyd mais ça change totalement de ce que je connais… je partage un peu ton sentiment par rapport à Noël, au christianisme, traditions cheloues etc… c’est toujours sympa de voir que je ne suis pas la seule !

    Répondre

    1. Hello Manayin ! Merci pour ton petit mot, je suis ravie de t’accueillir sur l’astre pourpre !

      Un box pour sorcières ? Je file voir ! La bijouterie Galibardy a l’air de faire des oeuvres-d’art, je file voir aussi ^^ Et j’adore le concept de « crafternoon », surtout que vous avez réalisé vraiment quelque chose de magnifique chacune !

      Merci ! Je suis contente que tu aies trouvé des choses qui te plaisent !

      Répondre

  4. Happy Yule du coup ;)

    Répondre

    1. Merci !

      Répondre

  5. Moi aussi j’en veux des creafternoons !!!!
    Bon d’accord, je suis dans le Nord c’est pas tout près.
    Mais heu…
    Je suis jaloux lol…

    Répondre

    1. Si tu as l’occasion d’en organiser (ne serait-ce qu’avec toi-même), n’hésite pas, c’est fun !

      Répondre

  6. Ah, encore une belle série de choses à aller voir ! J’en ai déjà vu certains, mais j’en découvre d’autres…
    Merci pour le lien vers mon blog et mon article, c’est adorable ! ^^
    J’adore l’esprit des après-midi créatifs, c’est très sympa comme partage ! Je n’en fais pas assez à mon goût, mais mes amis sont plutôt loin…
    La box pour sorcières, my GOD !!!!
    (oui, ça fait beaucoup de points d’exclamation, mais malheureusement, la langue française n’a que ce point là pour exprimer à la fois la joie et la stupeur…)
    Je te souhaite de belles fêtes de fin d’année (je fête le Noël païen, sans connotation religieuse, juste avec les symboles païens) !
    Belle soirée,
    Alexandrine

    Répondre

    1. Merci pour le lien vers mon blog et mon article, c’est adorable ! ^^

      Je t’en prie ! Je me suis retenue pour ne pas en mettre d’autres, car il y en a plusieurs qui m’ont bien plu.

      J’adore l’esprit des après-midi créatifs, c’est très sympa comme partage ! Je n’en fais pas assez à mon goût, mais mes amis sont plutôt loin…

      Et est-ce que tu arrives à dégager du temps pour bricoler/graphouiller même toute seule ? C’est important je trouve.

      La box pour sorcières, my GOD !!!!
      (oui, ça fait beaucoup de points d’exclamation, mais malheureusement, la langue française n’a que ce point là pour exprimer à la fois la joie et la stupeur…)

      Ahah c’est marrant, vous êtes plusieurs à faire une fixette sur cette box ! Vas-tu la commander ? Moi j’hésite un peu, je trouve que le prix n’est pas donné-donné.

      Je te souhaite de belles fêtes de fin d’année (je fête le Noël païen, sans connotation religieuse, juste avec les symboles païens) !

      Merci beaucoup ! Belle fin d’année à toi également.

      Répondre

      1. Je t’en prie ! Je me suis retenue pour ne pas en mettre d’autres, car il y en a plusieurs qui m’ont bien plu.

        Oh merci, c’est gentil ! ^^ Parfois je culpabilise parce que j’ai tendance à écrire des pavés, notamment en ce qui concerne l’histoire de l’art… ^^

        Et est-ce que tu arrives à dégager du temps pour bricoler/graphouiller même toute seule ? C’est important je trouve.

        En même temps, je suis en master 2 arts plastiques, ça signifie que, en plus d’écrire, je dois produire, dessiner, peindre, tout le temps, tout le temps, tout le temps, mais il y a des choses que je fais juste pour moi, comme la dernière page de mon carnet de croquis, juste dessinée pour une amie (que je n’ai jamais vu, mais on partage pas mal d’intérêts communs, et c’est quelqu’un de génial)… Je bidouille donc aussi pour moi, mais j’aimerai tellement que les journées fassent 72 heures.

        Ahah c’est marrant, vous êtes plusieurs à faire une fixette sur cette box ! Vas-tu la commander ? Moi j’hésite un peu, je trouve que le prix n’est pas donné-donné.

        Non, je ne pense pas la commander, j’ai offert de beaux livres à mes parents pour Noël, et les fonds sont donc en baisse. Comme j’ai encore des livres à acheter pour mon mémoire, je vais juste garder l’idée dans un coin de ma tête…^^

        Belle fin d’année !

        Répondre

        1. Parfois je culpabilise parce que j’ai tendance à écrire des pavés, notamment en ce qui concerne l’histoire de l’art… ^^

          Oh bah tu sais, quand tu culpabilises, viens faire un tour sur La Lune Mauve et regarde la longueur de mes tartinettes… Cela devrait vite te décomplexer ! ^^

          En même temps, je suis en master 2 arts plastiques, ça signifie que, en plus d’écrire, je dois produire, dessiner, peindre, tout le temps, tout le temps, tout le temps, mais il y a des choses que je fais juste pour moi, comme la dernière page de mon carnet de croquis, juste dessinée pour une amie (que je n’ai jamais vu, mais on partage pas mal d’intérêts communs, et c’est quelqu’un de génial)… Je bidouille donc aussi pour moi, mais j’aimerai tellement que les journées fassent 72 heures.

          À qui le dis-tu ! Tu dis que tu arrives à faire des trucs rien que pour toi, et sincèrement je crois que c’est l’essentiel : que créer reste un plaisir. Une amie m’avait raconté qu’elle avait fait les beaux-arts, et était persuadée qu’elle deviendrait artiste. Mais en fait ça l’a tellement démotivée de bosser sur des projets imposés qu’elle a cessé toute activité artistique depuis des années… Alors surtout accroche-toi !

          Répondre

  7. Yo!

    Oh p….. j’adooooooore ton cheval de l’au-delà! Merci pour tes liens vers mon blog, c’est adorable de ta part!
    Bonne fin d’année!

    Répondre

    1. Je t’en prie ! ♥︎

      Répondre

  8. C’est toujours un plaisir de passer en revue les liens que tu mets :) y’a toujours de jolies trouvailles, des choses très intéressantes qui piquent la curiosité . Merci de prendre le temps de partager avec nous tout ça .

    Répondre

    1. Oh merci pour ton retour, Nan’s ! Cela me fait hyper plaisir !

      Répondre

  9. Pendant longtemps, le doré fut également une vraie plaie à photographier, aussi ! Les spécialistes de la chose, c’était « les Mazenod », dont les livres coûtaient au bas mot, un demi-bras au moins, du fait de la qualité des photos de dorures, notamment : leurs volumes sur l’art roman et l’art gothique sont très réputés pour cela, justement, et à juste titre si on les compare à d’autres productions sur le même thème.
    J’ai bien aimé, aussi, la vidéo de Lisa Pereira, à qui il faudrait quand même expliquer le rôle du lève-bras d’une table tournante, sous peine de ruiner le diamant, beaucoup, et le disque, un peu ! Et je reste persuadé que Yoko Ono fut une cause, parmi d’autres, de la séparation des Beatles ;-) !
    J’ai apprécié, enfin, la « relecture féministe » du Dracula de Stoker, qui m’a fait un peu rire, ayant un peu de connaissance sur l’époque victorienne et le statut très particulier de la femme dans l’Angleterre de cette époque… Mina, « cerveau de la bande » ou guide passive subissant les événements, tout dépend de l’idée qu’on s’en fait selon le point de vue auquel on se place…
    Très joli et intéressant billet, comme d’hab’ ! Belles fêtes de période de Yule !

    Répondre

    1. Pendant longtemps, le doré fut également une vraie plaie à photographier, aussi ! Les spécialistes de la chose, c’était « les Mazenod », dont les livres coûtaient au bas mot, un demi-bras au moins, du fait de la qualité des photos de dorures, notamment : leurs volumes sur l’art roman et l’art gothique sont très réputés pour cela, justement, et à juste titre si on les compare à d’autres productions sur le même thème.

      Merci, tu illumines ma lanterne !

      Très joli et intéressant billet, comme d’hab’ ! Belles fêtes de période de Yule !

      Merci beaucoup ! Passe de belles fêtes également.

      Répondre

  10. Bonjour Marie,

    En cette fin d’année, je voulais te remercier pour la qualité de tes publications. Je finis toujours tes billets les yeux débordants d’étoiles ! La Lune Mauve est un vrai havre de paix et d’inspiration.
    Tu m’as également remise dans le droit chemin en évoquant tes crafternoons. J’ai délaissé mes petits bricolages depuis mon entrée dans la vie d’adulte et cela me manque terriblement. Si je pouvais partager ces moments créatifs avec mes amies, cela serait d’autant plus chouette ! Je crois avoir trouvé une ligne directrice pour mon année 2018. En tout cas bravo à toi et à Rozenn, vos dessins sont merveilleux.

    Je te souhaite une très bonne fin d’année :)
    M

    Répondre

    1. Hello Marine ! Merci infiniment pour ton petit mot ! ✨

      Je finis toujours tes billets les yeux débordants d’étoiles ! La Lune Mauve est un vrai havre de paix et d’inspiration.

      C’est la chose la plus mignonne qu’on m’ait dite cette année, je crois ! ♥︎

      Tu m’as également remise dans le droit chemin en évoquant tes crafternoons. J’ai délaissé mes petits bricolages depuis mon entrée dans la vie d’adulte et cela me manque terriblement. Si je pouvais partager ces moments créatifs avec mes amies, cela serait d’autant plus chouette ! Je crois avoir trouvé une ligne directrice pour mon année 2018. En tout cas bravo à toi et à Rozenn, vos dessins sont merveilleux.

      Merci, c’est adorable ! Je suis vraiment ravie si ce billet t’a donné envie d’essayer un crafternoon. Le principe est vraiment simple : tu sors tout ton matos de dessin et de création sur la table, et tu commences à faire quelque chose, que ce soit un projet commun ou pas.

      Peut-être que mes autres billets créatifs pourront également t’intéresser.

      Au plaisir de te lire, et de découvrir tes créations !

      Répondre

  11. Merci pour cet excellent billet. C’est toujours un plaisir de découvrir de nouvelles choses à apprendre dans cette multitude de liens. Je te souhaite une joyeuse année sur ta planète mauve ;o)

    Répondre

    1. Merci beaucoup Cindy ! Belle année à toi, et à bientôt !

      Répondre

Reposts

  • Miss Pakotill

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents