Ah, quel plaisir de publier enfin ce billet, qui mijotait dans mon chaudron depuis des semaines !

Pour une raison que j’ignore, j’ai toujours été intimidée à l’idée de pousser la porte des boutiques ésotériques. C’était un mélange de peur de ne pas être à ma place, et – je l’avoue – d’un vague dédain pour certains sujets abordés dans leurs rayons…

Mais en commençant à visiter des librairies spécialisées dans l’occulte, je me suis rendue compte que certaines proposent souvent une sélection assez incroyable d’ouvrages consacrés au folklore et aux croyances populaires, sujet qui m’intéresse tout particulièrement.

Sans parler de tous les autres : chamanisme, franc-maçonnerie, celtisme, civilisations perdues, ou alchimie, notamment.

Et puis, visiter ce type d’échoppes est assez dépaysant. Il y règne en général un grand calme, et on y trouve des objets que mon côté hippie approuve : des bijoux mystérieux, de belles pierres, des encens originaux…

Pour quiconque s’intéresse à l’ésotérisme et, de manière plus large, à l’ethnologie, Londres propose de nombreuses librairies et boutiques ésotériques typiquement British. Quelles sont les indispensables à visiter ? Quels sont les attrape-touristes à oublier ?

The Atlantis Bookshop

Je n’irai pas par quatre chemins : The Atlantis Bookshop a été mon plus gros coup de cœur ! Fondée en 1922 « par des magiciens, pour les magiciens », il s’agit d’une des plus anciennes librairies ésotériques de la ville, et d’une plaque tournante de l’occulte à Londres (en anglais).

Leur sélection de livres est très vaste et évolue en permanence. Pour ma part, j’ai été heureuse d’y trouver de nombreux volumes sur le folklore britannique, les cimetières et curiosités de Londres, ainsi que des ouvrages plus anciens consacrés aussi bien à la franc-maçonnerie qu’aux plantes médicinales.

J’y ai également croisé un livre absolument fabuleux, intitulé Welsh Witches: Narratives of Witchcraft and Magic from sixteenth- and seventeenth-century Wales, consacré à la sorcellerie au pays de Galles (en anglais : Wales, en gallois : Cymru). Je l’ai reposé à contre-cœur à cause de son prix (55 £), mais j’en rêve depuis, et ne désespère pas de mettre la main dessus à l’occasion… (edith : JE L’AI ACHETÉ DEPUIS !)

The Atlantis Bookshop contient également une partie « boutique », avec des statues, de la papeterie, divers objets ésotériques, des bijoux en argent, des jeux de tarot et bien plus encore.

Le sous-sol quant à lui abrite des expositions qui changent régulièrement.

Atlantis organise également de nombreux évènements, rencontres et conférences autour de thèmes sybillins, ainsi que des séances de lecture de tarot.

L’accueil y est chaleureux et non intrusif : j’ai pu passer une bonne demie-heure à tout regarder attentivement et à feuilleter de nombreux livres sans être dérangée, ce que j’apprécie énormément.

Je suis ressortie de là avec From Granite to Sea: The Folklore of Bodmin Moor and East Cornwall d’Alex Langstone et Legends & Folklore, London de Pollyanna Jones (le genre de livres que je pourrais difficilement trouver en France), mais aussi avec Carnac And Other Megalithic Sites in Southern Brittany de Howard Crowhurst et Poisonous Plants in Great Britain de Fred Gillam. (J’aime beaucoup cette petite collection de livres parue chez Wooden Books, j’en ai déjà plusieurs !)

Adresse : The Atlantis Bookshop, 49A Museum St, London WC1A 1LY. Métro Holborn ou Tottenham Court Road.

Treadwells

Fondée en 2003, Treadwells est une librairie et un centre culturel dédié à l’ésotérisme, et plus particulièrement au paganisme, à la wicca, au druidisme, mais également à la littérature, à l’histoire et à la culture au sens large.

En rayon, Baudrillard, Deleuze, Bataille et Foucault côtoient Aleister Crowley.

Treadwells est spécialisé dans la spiritualité païenne occidentale et dans les traditions ésotériques européennes.

La librairie propose un vaste choix de livres neufs, mais également de nombreux livres d’occasion ainsi que des livres rares. Ils vendent également divers objets associés aux pratiques magiques, tels que des bougies, des huiles essentielles, et autres goodies.

Leur boutique en ligne (en anglais) regorge de livres de seconde main ainsi que d’objets divers.

J’y ai déjà passé pas mal de temps pour découvrir des ouvrages dont je n’entends jamais parler (par exemple : Magical Places of Britain de Rob Wildwood, The Occult in Russian and Soviet Culture de Bernice Glatzer Rosenthal, ce genre de choses).

Pour ma part, j’ai déniché chez Treadwells le dernier numéro de Sabat Magazine, une revue féministe consacrée à la sorcellerie. Leur blog (en anglais) est également très intéressant !

C’est également chez eux que l’on peut trouver une carte et un livret sur Londres ésotérique. Lorsque j’y suis passée, la carte était hélas épuisée, mais le livret m’a permis de découvrir A Bad Witch’s Blog, un blog consacré à l’ésotérisme au Royaume-Uni.

À noter que Treadwells est ouvert 7 jours sur 7 !

Adresse : Treadwells, 33 Store St, Fitzrovia, London WC1E 7BS. Métro Goodge Street.

Watkins Books

Fondée en 1897, Watkins Books est la plus ancienne librairie ésotérique de Londres. La boutique actuelle existe depuis 1901.

Watkins Books est spécialisé dans l’ésotérisme, le mysticisme, l’occultisme, les religions orientales et la spiritualité contemporaine.

Installée sur deux étages, cette librairie propose une sélection de livres hallucinante, à donner le vertige.

On y trouve également des cristaux, des jeux de tarot, des magazines, de la musique, et des bijoux sympas. La librairie organise régulièrement des dédicaces avec des auteurs et des autrices.

Depuis 2010, Watkins édite également une carte spirituelle de Londres interactive. Mais elle ne fonctionne pas chez moi…

Globalement, j’ai trouvé que leur sélection de livres était un peu moins qualitative que chez Atlantis Bookshop et Treadwells : il y a énormément de livres de développement personnel spiritualisants, ce qui est ma kryptonite personnelle (vous savez, les trucs du genre « Comment vivre 100 ans avec l’aide des anges » ).

De plus, les pépites m’ont semblé ensevelies sous des tonnes de bouquins plus dispensables. J’ai eu du mal à me repérer parmi leurs rayons ultra blindés, à tel point que j’ai dû demander de l’aide à un vendeur pour trouver ce que je cherchais – en l’occurrence, Of Shadows: One Hundred Objects from the Museum of Witchcraft and Magic, de Sara Hannant et Simon Costin, que j’avais repéré chez Zoetica.

Adresse : Watkins Books, 19-21 Cecil Ct, London WC2N 4EZ. Métro Leicester Square.

Mysteries

C’est en plein Covent Garden que se cache Mysteries, une minuscule boutique spécialisée en cristaux, en pierres et en tarot, qui propose également des « lectures psychiques » (psychic readings).

C’est une échoppe new age dont le personnel est très sympathique, mais où la seule chose qui a retenu mon attention était une bague hors de prix…

Pour le reste, je me suis moins sentie à ma place, car moi, ce qui m’intéresse surtout, ce sont les livres. Or, j’ai trouvé leur sélection plutôt maigre et pas du tout en phase avec ce que je recherche…

Mysteries est ouvert 7 jours sur 7, et il en existe également une antenne à Brighton.

Adresse : Mysteries, 34 Shorts Gardens, London WC2H 9PX. Métro Covent Garden.

The Astrology Shop

La devanture de The Astrology Shop à Covent Garden est emblématique : non seulement il est difficile de ne pas la remarquer, mais elle est aussi très photographiée, se trouvant même dans de nombreux guides sur Londres.

On y trouve des livres, des cristaux, des jeux de tarot, des pendules, et bien d’autres objets de ce style.

Ceci dit, c’est une boutique qui m’a beaucoup déçue. J’ai trouvé les produits proposés assez cheap dans l’ensemble.

En plus, le personnel ne m’a ni saluée ni décroché le moindre regard, et le sol était très sale. Mon expérience n’a donc pas été des plus agréables. Je ne suis pas sûre de retourner dans ce qui m’a toujours semblé être un attrape-touristes…

Adresse : The Astrology Shop, 78 Neal Street, London WC2H 9PA. Métro Covent Garden ou Tottenham Court Road.

Buddha on a bicycle

Dans le quartier de Covent Garden se trouve également Buddha on a bicycle. Cette boutique propose une approche plus orientale de l’ésotérisme : bouddhisme, hindouisme…

Des cours de yoga y ont lieu chaque jour, et il est également possible de participer à des séances de méditation, de reiki, ainsi qu’à des tirages de cartes.

C’est un endroit très zen qui propose une vaste sélection de bijoux, de pierres, de livres, de bougies, d’huiles essentielles et d’encens, d’objets tibétains, népalais et indiens, mais également d’instruments de musique tels que des bols chantants ou des cloches. Vous pouvez voir une sélection de leurs produits sur Instagram.

Le personnel était très accueillant, et j’ai longuement lorgné sur leurs fabuleux pendentifs en argent, qui étaient hélas beaucoup trop chers pour mon budget.

Adresse : Buddha on a bicycle, 27 Endell St, London WC2H 9BA. Métro Covent Garden.

Fossils

Située à deux pas du British Museum, Fossils London est une boutique spécialisée en fossiles et pierres du monde entier.

On y trouve à la fois des spécimens de collection, mais aussi de nombreuses pièces plus abordables.

Je n’y ai rien acheté, mais ai passé un agréable moment à admirer les pièces exposées, comme si je me trouvais dans un musée.

Le personnel est très sympathique et disponible en cas de question.

Adresse : Fossils London, 25a Museum St, London WC1A 1JU. Métro Holborn ou Tottenham Court Road. Ouvert 7 jours sur 7. À noter qu’il existe une seconde boutique, située au Piccadilly Market, devant St James’s Church, 197 Piccadilly, London W1J 9LL.

(Dans le même genre, à Édimbourg, il y a Mr Woods Fossils qui vaut le détour !)

Bilan

Londres est une ville riche en mystères et en lieux étranges. Bien que je préfère, de loin, aller visiter les curiosités londoniennes, je ne rechigne jamais à faire un peu de shopping à la recherche de livres !

Il me tarde déjà de retourner à Londres en février pour retourner chez Atlantis et Treadwells, qui sortent vraiment du lot.

Si vous recherchez des livres consacrés à l’occulte au Royaume-Uni ou en Irlande, je vous recommande également d’ouvrir l’œil dans les librairies d’occasion ainsi que dans les charity shops. C’est moins ciblé, mais on y trouve parfois des pépites !

Si vous connaissez d’autres échoppes et lieux ésotériques à Londres, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

Pour ma part, je dois une fière chandelle à Pauline et à La Sorcière enquête pour leurs recommandations de bonnes adresses londoniennes hors des sentiers battus.

Pour en savoir plus

  • Reading the occult. London has a rich tradition of occult bookshops that specialise in everything from tarot to Arab protective magic and the psychic hazards of sex. Some of these have served as meeting places for poets and artists dabbling in the dark arts.

Marie

Déjà 18 commentaires

  1. Cet article! <3 Merci ! A chaque fois que je vais à Londres je vais dans une ou plusieurs de ces boutiques ! j'ai découvert Watkins la dernière fois et j'ai pu trouver un livre d'une edition que j'aimais beaucoup !
    Pour the Astrology shop je suis d'accord avec toi, cela fait moins typique que Atlantis ou Treadwells, par contre ils ont un objet avec une taille spécifique que je n'ai retrouvé que chez eux (en France c'est inexistant) et la dernière fois j'ai été surpris de la gentillesse des vendeurs car ils ont passé pas mal de temps à le rechercher pour moi  ! En fait, je crois que chacune a son charme suivant ce que l'on recherche ! Et dire qu'elles sont toutes dans le même quartier, après on s'étonne que j'aille toujours à Covent Garden <3

    Répondre

    1. Oui, sans doute que mon expérience ce jour-là n’était pas suffisante pour me faire un avis définitif sur la question. J’y retournerai sans doute, car je n’ai pas beaucoup fouillé. Je te rejoins sur le fait que chaque échoppe a son charme en fonction de ce qu’on cherche… C’est super qu’il y ait tant de choix !

      Répondre

  2. Merci, ça donne très envie d’aller y jeter un oeil :) C’est top d’avoir tous tes articles sous la main, je sais quoi relire si j’ai l’occasion de faire un tour au Royaume-Uni !

    (il y a énormément de livres de développement personnel spiritualisants, ce qui est ma kryptonite personnelle: héhé pareil, évidemment… bien que je me sois adoucie sur un certain nombre de trucs touchant la spiritualité, j’ai du mal en particulier avec les titres racoleurs et les choses qui surfent manifestement sur la détresse, le besoin de communiquer avec les morts, ce genre de chose. Autant c’est essentiel d’avoir des discours là dessus, de donner un sens, mais ça peut vite dériver)

    Répondre

    1. Merci Irène, ça me fait bien plaisir !

      (Et oui il faut arriver à trier le bon grain de l’ivraie. Comme partout ? C’est un peu différent, mais ça me fait penser qu’à chaque fois que je vais à la Fnuc Rennes, au rayon féminisme, je vois qu’il y a autant de livres réellement féministes que de livres antiféministes… Du coup, je me dis que pour quelqu’un qui n’y connaît rien, c’est quand même risqué de tomber sur une grosse daube.)

      Répondre

      1. Aha oui et ne parlons même pas des rayons sciences humaines !

        Répondre

  3. Merci beaucoup pour cet article ! The Atlantis Bookshop me fait déjà rêver.

    Répondre

    1. Je pense que tu adorerais ! (Par contre, il faut s’attendre à ce que des touristes – français la plupart du temps – viennent parfois faire les marioles en critiquant à voix haute et en français les produits de la librairie, en mode « c’est n’importe quoi, c’est ridicule, mais allez bien je te prends en photo car le décor est vraiment trop kitsch » ).

      Répondre

  4. Au risque d’être relou.e, à quand un livre de la Lune Mauve dans les librairies ésotériques ?
    Dans la rue parisienne où j’ai habité pendant 5 ans, tu avais cette boutique « les mésanges » dans la rue Marcadet, numéro 100 quelque chose, dans le 18eme. En vitrine, tu avais une table de ouija en acajou qui me faisait de l’oeil, à chaque fois que je passais devant. Je me demande si la boutique existe encore, le quartier s’est gentrifié tellement vite ces dernières années… J’y suis entré une fois et j’ai demandé à la vendeuse si elle était intéressée par les cartes de tarot un peu plus graphiques. Elle a du me prendre pour un snob. Elle m’a dit non avec un air de dédain ! tant pis pour elle. Je n’ai jamais aimé l’iconographie du tarot de Marseille, un peu trop minimaliste et sèche à mon goût !
    Merci pour l’article. Les librairies londoniennes semblent bien plus généreuses visuellement qu’en France. #cqfd :)

    Répondre

    1. Au risque d’être relou.e, à quand un livre de la Lune Mauve dans les librairies ésotériques ?

      Hihi ! L’idée fait son chemin ! ;-) Merci de continuer à croire en moi au bout de toutes ces années ♥︎

      Il faudrait que j’aille faire un tour devant « Les Mésanges », car oui a priori ça existe encore. Mes recherches indiqueraient qu’îl s’agirait d’un cabinet de voyance. Si je passe devant, je te dirai si la planche de ouija est encore en place !

      J’y suis entré une fois et j’ai demandé à la vendeuse si elle était intéressée par les cartes de tarot un peu plus graphiques. Elle a du me prendre pour un snob. Elle m’a dit non avec un air de dédain ! tant pis pour elle. Je n’ai jamais aimé l’iconographie du tarot de Marseille, un peu trop minimaliste et sèche à mon goût !

      Argh, je suis désolée pour ce couac. Je vois très bien le genre de malaise, pour l’avoir vécu et continuer à le vivre régulièrement dans certaines boutiques « à part » (boutiques goth, studio de tatouage, ad lib.). Ceci dit, je n’ai jamais ressenti ce type de gêne dans les commerces alternatifs londoniens (ou alors je ne l’ai pas perçu).

      Répondre

  5. Ah ton article me donne tellement envie de retourner à Londres! On n’a pas des librairies ésotériques aussi bien sur Paris! Merci pour le petit clin d’œil!

    Répondre

    1. Je t’en prie, merci à toi pour tes publications ! :)

      Concernant Paris, je réalise que je n’ai qu’une idée très vague des boutiques ésotériques de qualité qu’on peut y trouver… Il faudrait que je fasse un petit inventaire, à l’occasion. Lesquelles fréquentes-tu et me recommanderais-tu ?

      Répondre

  6. Coucou,
    À quand un de tes formidable billet sur les boutiques insolite à Paris ?
    Moi qui parle pas anglais je suis frustrer parfois de passer à côté de perle littéraire :(
    J’adore te lire, la dernière fois de pont en pont je suis arrivé à à pierre Rabhi que j apprécié beaucoup, mais donc au fond je savais peu de choses :(.
    Comme quoi l’information finit par arriver jusqu’à nous.
    Merci à toi, pour ta capacité à couvrir tant de sujet différent.
    Un bisous
    Danielle Zerd

    Répondre

    1. Explorer les boutiques insolites de Paris fait en effet partie de mes projets ! Mais pour le moment c’est compliqué, car je ne vais à Paris que dans le cadre de mon boulot, ce qui me laisse peu de temps pour aller vagabonder des heures. Ce qui explique que ce billet n’en soit encore qu’au stade embryonnaire.

      Je suis heureuse que ce que je partage par ici t’intéresse, merci beaucoup pour tes retours toujours enthousiastes !

      Répondre

  7. Han le « Welsh Witches » <3 Tu l'as lu depuis?
    J'ai deux Wooden Books, suis-je la seule à les trouver incroyablement mal foutus? La mise en page est tellement peu lisible (sans compter la taille de la police) que j'ai abandonné ma lecture très vite. Alors qu'ils sont si jolis !!

    Bref, un jour j'irais à Londres (et en Ecosse, et en Irlande), avec tes recommandations comme guide!

    Répondre

    1. J’ai commencé à le lire, mais j’ai été assez déçue par l’intro, qui m’a bien refroidie… J’explique pourquoi dans ma dernière pile à lire (ce teasing, t’as vu ! ^^).

      Je dois admettre que tu as raison à propos des Wooden Books, leurs choix typographiques sont en effet assez curieux… Mais bon, ils abordent plein de sujets pas forcément très courants, alors je passe outre. Et puis heureusement, ce sont des livres courts !

      Répondre

  8. Merci pour ces informations

    Répondre

    1. Avec plaisir ! :)

      Répondre

  9. Doc Infinity

    19 novembre 2019

    Site TRES TRES SYMPA…….Evidemment, énorme différence par rapport à ce qu’on trouve en France…..

    Mais les British ( incluons l’Irlande, l’Ecosse et les autres contrées des Temps Anciens ) sont restés très attachés au Celtisme , aux lieux magiques, et à tout ce qui va avec…En France, à part quelques petits groupes de nostalgiques encore actifs dans la Tradition druidique…., pas grand-chose à dire….

    Je me permets toutefois d’attirer l’attention sur certains ouvrages Wicca / Celtism plus que douteux du point de vue « spirituel »….Nombre de personnes dans le monde British n’ont pas la distance / lucidité requises pour éviter certains personnages connus ( je pense au mage NOIR Aleister CROWLEY ( de sinistre mémoire ) encore bien apprécié par beaucoup d’occultistes ‘débutants ou pas), alors qu’il était A FOND dans la Sorcellerie / Magie BLACK is BLACK, et pro-Nazi, tant qu’à faire….

    Il a sorti notamment des bouquins d’Astrologie qu’il me parait nécessaire d’éviter quand on le peut ( chacun fait ses choix, gaffe aux énergies déviantes transmises )…
    Voilà.

    A bientôt peut-être, sans oublier quelques « bises » étoilées aux jolies fées de ce site, celles qui le font et celles qui le visitent….Kisses Plenty to You, Sweeties…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Billets adjacents